Test de HyperBrawl Tournament - Soigneusement ennuyeux

Toujours volontaire pour tester des jeux proposant du multijoueur local, je me suis attaqué à HyperBrawl Tournament. Voici ce qu'il vaut.

Naissance d'un prodige

HyperBrawl Tournament oppose deux équipes de deux joueurs dans une arène en 2D. Leur objectif : marquer dans le but adverse. Pour cela, ils peuvent utiliser toute la panoplie habituelle des jeux de sport : tir (éventuellement courbé), passe, attaque à l'arme blanche ; que des techniques traditionnelles, en somme.

Vous l'aurez compris, le jeu est essentiellement violent. En effet, le seul moyen de prendre la balle à un adversaire est de lui faire suffisamment mal pour qu'il la lâche. Quelques coups et il est KO, ce qui l'empêche de bouger pendant un certain temps. Un peu plus et il est renvoyé à sa base après un court délai, à l'image des voitures détruites dans Rocket League.

Les joueurs attirent automatiquement les balles à proximité. Il est donc difficile de marquer, même en tirant avec précision. Pour y parvenir, il n'y a qu'une solution : il faut jouer en équipe. En effet, pour éviter que votre coéquipier ne perde le ballon, le mieux est d'empêcher les adversaires de parvenir jusqu'à lui. Il en est de même pour marquer : un gardien mort est sensiblement moins efficace qu'un gardien vivant. Quand je vous disais que le jeu prônait la violence...

PS4 Standard Screenshot 9

Toi et moi contre le monde entier

Le jeu dispose de tous les modes de jeux qu'on est en droit d'attendre pour un tel titre : campagne solo, multijoueur local et jeu en ligne, contre des inconnus ou des amis. Néanmoins, il n'est pas très agréable de jouer avec un coéquipier dirigé par l'intelligence artificielle, aussi on se tourne très vite vers le jeu à deux, quel que soit sa modalité (2 contre l'IA en local, 2 contre 2 en local ou en ligne).

L'interface et les sous-titres du jeu sont en français, les voix étant, elles, en anglais, en chinois ou en russe. La bande-son et la direction artistique sont conformes aux attentes : elles ne sont pas transcendantes, mais elles font le boulot. Enfin, il existe de nombreux personnages - disposant tous de caractéristiques différentes - et plusieurs arènes, très différentes les unes des autres.

À dire vrai, le jeu n'a qu'un défaut, somme toute assez mineur : il n'est pas amusant. Il est difficile de mieux l'expliquer. Est-ce parce que le terrain est minuscule ? Est-ce parce que l'action est assez peu lisible ? Est-ce parce que le temps de résurrection étant très court, les actions semblent dénuées de conséquence ? Impossible à dire, mais une certitude se dégage rapidement : HyperBrawl Tournament est terriblement ennuyeux. Quel que soit le mode de jeu, on se force pour lancer la partie suivante. Pis, au sein même d'un affrontement, on espère après chaque manche que ce sera la dernière, car on en a déjà marre.

PS4 Standard Screenshot 3

Au suivant

HyperBrawl Tournament a une saveur assez particulière. Pourtant, il est probable que des projets de ce style émergent régulièrement dans des studios de développement. Néanmoins, ils sont en général interrompus avant de voir le jour, car leur boucle de gameplay n'est pas suffisamment fun. Le titre de Milky Tea Studios a eu droit à davantage de temps, mais le résultat n'est pas heureux.

Il est des titres, comme le récent Hadès, auquel on a envie de jouer encore et encore, même après la publication du test. Il est aussi des titres auxquels on se force à jouer jusqu'à ce qu'on soit capable d'écrire le test. Malheureusement, HyperBrawl Tournament appartient à la deuxième catégorie. Difficile dès lors de le recommander : il s'en tire mieux en jouant à deux que seul, mais ce n'est toujours pas suffisant face aux dizaines d'autres jeux proposant mieux.

PS4 Standard Screenshot 5

Test réalisé par Alandring sur PlayStation 4 à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions (1)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de HyperBrawl Tournament ?

0 aime, 0 pas.

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.