Test de FIFA 21 - La version next-gen est enfin là

EA a pris son temps, ne proposant qu'à partir du 4 décembre la version nouvelle génération de son jeu de foot annuel. Offerte aux possesseurs des éditions Xbox One et PlayStation 4, cette nouvelle version apporte son petit lot de nouveautés visuelles, mais ne prend aucun risque sur le reste, donnant vite l'impression de n'être qu'une mise à jour au rabais en attendant l'opus de l'année prochaine. 

FIFA21Header.jpg

Des améliorations visuelles... 

FIFA21_20201207140042.png
Sortie avec un peu de retard par rapport aux consoles, la mise à jour nouvelle génération de FIFA 21 est finalement passée entre nos mains, donnant l'occasion de participer à des dizaines et dizaines de matchs pour déceler les nouveautés. Le studio était resté assez avare en communication sur cette version puisqu'on n'en savait pratiquement rien avant sa mise en ligne, instillant une forme de curiosité de notre côté. Était-ce un manque de conviction du studio sur cette version en attendant une "vraie" évolution l'année prochaine ou simplement la marque de confiance de EA qui n'a eu aucun concurrent cette année, dans la mesure où Konami et son PES ont pris une année sabbatique ? On a tendance à penser que c'était la première réponse, car on s'aperçoit vite que cette mise à jour ne bouleverse en rien la "simulation" de EA. On peut d'ailleurs rapidement énumérer les nouveautés : quelques cinématiques d'arrivée des joueurs et des supporters au stade, quelques animations et célébrations après les buts, et une poignée d'améliorations visuelles qui concernent l'éclairage du terrain et les visages des joueurs. Et c'est à peu près tout.

FIFA21_20201223130930.png
Le contenu reste identique au jeu sorti il y a quelques mois sur l'ancienne génération, ne laissant comme véritable nouveauté que des cheveux et des barbes modélisées plus fidèlement. On ne s'attendait évidemment pas à un miracle, néanmoins on espérait tout de même que EA en profiterait pour revoir sa copie et apporter quelques solutions à de nombreux problèmes pointés par les joueurs depuis des années, or le gameplay reste inchangé, identique en tous points à la version sortie sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Heureusement, le jeu bénéficie tout de même de chargements largement réduits et de menus plus fluides, notamment sur le mode Ultimate Team. Le premier contact était pourtant encourageant : le jeu semblait avoir été ralenti, avec une emphase sur le contrôle du milieu de terrain plutôt que les transitions rapides vers l'attaque. Mais cela tient essentiellement à la nouvelle caméra, intitulée "EA Sports GameCam", très inspirée de PES, censée donner un sentiment plus "télévisuel" en voyant le jeu. Plus basse et pivotant de gauche à droite comme les caméras utilisées en vrai, avec une perspective qui la rend difficilement jouable, elle donne le sentiment que le jeu est ralenti. Cependant, il suffit de repasser sur une caméra plus classique pour s'apercevoir que le jeu n'a en réalité pas changé, avec un rythme qui n'a pas bougé et des joueurs qui se comportent toujours de la même manière.

... Pour un jeu qui ne change pas

FIFA21_20201207142810.png
Et il est bien là le problème. On ne s'étendra pas éternellement sur les défauts de FIFA 21 dans la mesure où il est question ici simplement d'aborder le portage sur la nouvelle génération, mais on reste face à un jeu qui cède à ses vieux démons. Les contres favorables sont toujours frustrants, les arbitres sont à la rue et ne sortent pratiquement jamais de carton rouge (même lors de tacles assassins), les milieux défensifs rechignent à monter aux abords de la surface et le rythme de jeu est toujours trop élevé. Il y a toutefois quelque chose de cohérent dans cette nouvelle caméra, plus télévisuelle, proposée par le jeu. En effet, FIFA 21 lorgne plus que jamais vers une représentation du football tel qu'il est vécu à la télévision, comme un spectacle, plutôt qu'en tant que sport avec ses subtilités. Sans vouloir jeter un tacle les deux pieds décollés contre la "simulation" de EA, on peine de plus en plus à y retrouver ce qui fait le sel d'un match de football, tandis que le jeu ne cesse de s'améliorer sur tous les à-côtés qui relèvent de l'ambiance. Que l'on aime ou pas, cette édition "next-gen" ne changera rien aux avis des uns et des autres.

FIFA21_20201209125931.png
La version PlayStation 5 peut toutefois se targuer d'une nouveauté rien que pour elle, avec l'utilisation de la DualSense, de son retour haptique et de ses gâchettes. Côté retour haptique, le jeu profite pleinement des différents modes de vibration pour améliorer le feedback et les sensations en jeu. Les tirs, les passes, les centres, les contres ou encore les tacles offrent tous une sensation différente selon les situations, allant même jusqu'à simuler les pas des joueurs en plein effort. On ressent également des vibrations intenses qui envahissent les mains lorsque l'on marque un but important, en toute fin de match, pour simuler l'explosion de joie des supporters. On doit avouer que tout cela fonctionne bien et apporte une vraie plus-value pour les sensations. En revanche, c'est une autre histoire pour les gâchettes, puisque le jeu y met une résistance parfois surprenante pour simuler la fatigue des joueurs, rendant les efforts plus compliqués. Néanmoins il est difficile d'estimer et de comprendre quand ces résistances se déclenchent, puisqu'il arrive de les avoir même avoir un joueur au top de sa forme et de son endurance. Cela provoque donc des situations cocasses où une résistance soudaine se glisse sous les deux gâchettes, dans une action importante, déstabilisant au moment où on n'avait aucune raison de la craindre. On sent qu'il ne s'agit que d'une ébauche et qu'il faudra l'affiner pour l'édition 2022.

Conclusion

Cette mise à jour de FIFA 21 sur consoles de nouvelle génération ne présente pas un grand intérêt. Sans grande nouveauté, elle est très loin de ce que l'on peut espérer de bouleversement pour la licence quand débarque une nouvelle génération de consoles. Il faudra certainement attendre FIFA 22 pour voir le jeu tenter de nouvelles choses, mais en l'état il faut se contenter d'une poignée d'améliorations visuelles qui ne se remarquent que dans les ralentis, ainsi que, pour les possesseurs de PlayStation 5, d'une utilisation de la DualSense qui semble être sur la bonne voie. 

Test réalisé par Hachim0n sur PlayStation 5 à partir d'une version achetée dans le commerce.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Plateformes Nintendo Switch, PlayStation 4, PlayStation 5, Windows, Xbox One, Xbox One X, Xbox Series X|S
Genres Sport, contemporain

Sortie 9 octobre 2020
4 décembre 2020 (Xbox Series X|S)
4 décembre 2020 (PlayStation 5)

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.