Visite chez Daedalic : l'extension Aiko's Choice de Shadow Tactics se dévoile

Dans le cadre de notre visite virtuelle chez le studio Daedalic, nous avons pu découvrir l'extension sandalone Aiko's Choice de Shadow Tactics, le jeu de tactique qui nous plonge dans le Japon historique de l’ère Edo. 

Cette année, notre visite annuelle chez Daedalic s'est déroulée en ligne. Évidemment, ce genre d'événements est un peu plus difficile à gérer virtuellement et on est peut-être moins fourni en informations, mais malgré les difficultés, la présentation sur Remo (un outil de salons virtuels) s'est très bien déroulée et nous avons pu voir les nouveautés à venir de chez Daedalic Entertainment et converser avec les développeurs présents. 

***

ST_Aikos_Choice_Logo_FINAL.png

Sorti il y a déjà quelques années et présenté dans nos colonnes, le jeu de tactique dont l’action se déroule au Japon historique de l’ère Edo, Shadow Tactics, recevra une extension sous un format standalone : Shadow Tactics : Aiko’s Choice.

Le jeu se place dans la trame scénaristique du premier, car on y incarne Aiko, une des protagonistes du jeu de base. Il est donc évidemment conseillé d’avoir joué au jeu original pour s’attaquer à cet opus, de peur de rater quelques éléments de la trame scénaristique.

Aiko est une maîtresse de l’art du camouflage. Tantôt Geisha, tantôt assassin, Aiko se voit contrainte d’explorer son passé, car un ancien ennemi refait surface et la menace directement. Avec ses amis, elle retourne au combat pour pouvoir se débarrasser de son passé une fois pour toutes.

Shadowtactics aikos choice announce 02
Shadowtactics aikos choice announce 04

Il n’y a pas de différences majeures avec le titre original ; il s’agit ici d’une nouvelle aventure explorant le titre original et toutes ses mécaniques.

Ci-dessous, la bande annonce de présentation. Bon visionnage !

Réactions (3)

Afficher sur le forum


Plateformes Linux, MacOS, Windows
Genres Infiltration, stratégie, asie

Sortie 6 décembre 2016 (Windows)

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.