Nintendo Switch : les réelles informations derrière le marketing

Difficile de nier que Nintendo a réussi un grand coup avec la présentation de la Nintendo Switch jeudi 20 octobre. À ce jour, la vidéo de présentation principale totalise près de 18 millions de vues, sans compter les chaînes secondaires du constructeur. Néanmoins, cette vidéo et les quelques déclarations qui ont suivi sont tellement enrobées de marketing qu'elles ont influencé de manière erronée certains joueurs, Youtubbers et même journalistes. Cette actualité se propose donc de montrer ce qui se cache derrière ces propos.

"Ce n'est pas la remplaçante de la 3DS"

Nintendo a déclaré que la Switch n'avait pas vocation à remplacer la 3DS. De nombreuses personnes ont ensuite diffusé cette information, sans chercher réellement à la comprendre. Cependant, il est important de se rappeler du contexte de l'annonce de la Switch. Si la Wii U n'est pratiquement plus produite et que Nintendo désire juste en écouler 800 000 exemplaires durant cette année fiscale, la 3DS demeure active. Au Japon, elle s'est vendue à plus d'un million d'exemplaires depuis le début de l'année. Aux États-Unis, la console a vu ses ventes progresser ces quatre derniers mois par rapport à l'année dernière. Surtout, de nombreux jeux 3DS sont encore prévus, dont notamment Pokémon Soleil/Lune, alors que seul Zelda : Breath of the wild sortira encore sur Wii U (mais également sur Switch).

Les perspectives ne sont pas extraordinaires pour cette console en perte de vitesse, mais la 3DS demeure le seul produit attractif dont Nintendo dispose en attendant mars 2017. Le constructeur n'a donc aucun intérêt à saborder sa console portable et tente de rassurer d'éventuels acheteurs. Si besoin est, rappelons que ce ne serait pas la première fois que Nintendo affirme une chose, puis le contraire :

Bien qu'il soit trop tôt pour annoncer une date de lancement ou même tout autre détail concernant cette console, comme j'ai assuré que ce sera "une console dédiée au jeu vidéo avec un concept novateur", on peut conclure que nous n'avons pas l'intention d'en faire une simple "remplaçante" de la 3DS ou de la Wii U.

Satoru Iwata, 16 mai 2015

Je pense que la console aura un impact plus large que la Wii U, mais je ne pense pas qu’il s’agisse d’un remplacement de la dite console.

Tatsumi Kimishima, 16 mai 2016

Le constructeur avait même dévoilé un joli graphique en 2015 pour expliquer que la NX ne concurrencerait pas les modèles actuels.

Nintendo Switch : les réelles informations derrière le marketing

 

Néanmoins, maintenant que la Wii U ne présente plus d'intérêt commercial, Nintendo parle volontiers de la Switch comme de celle qui doit lui succéder. Ce n'est pas inédit : lors de l'annonce de la DS, la société japonaise affirmait qu'elle ne remplacerait pas le Gameboy Advance... avec la suite que l'on connaît.

 

Le modèle hybride de la Switch est lié au problème majeur rencontré par Nintendo pendant cette génération : approvisionner simultanément deux consoles distinctes. C'est pour cette raison que les deux principales divisions de développement de Nintendo, SPD et EAD, ont fusionné l'an dernier. L'objectif est de concentrer toutes les ressources du constructeur sur un seul support, afin de lui assurer un grand nombre de jeux de qualité. Aussi, la sortie d'une autre console n'aurait aucun sens, puisque Nintendo reviendrait au point de départ.

 

Toutefois, cela ne signifie pas que Nintendo met tous ses oeufs dans le même panier. Si la Switch se révèle être un échec, il n'est pas impossible qu'une nouvelle console portable voit le jour. Néanmoins, ce n'est pas là la stratégie du constructeur : la console succédant à la 3DS, c'est la Switch.

"C'est une console de salon avant tout"

Ce point-ci est lui sujet à débats. Nintendo répète à plusieurs reprises que la Switch est avant tout une console de salon, tandis que de nombreuses personnes la voient comme une console portable. Cette perception n'est pas erronée : une bonne partie de la vidéo présente des scènes de mobilité. Alors, pourquoi la firme basée à Kyoto affirme-t-elle le contraire ? Pour des raisons marketing, évidemment. Premièrement, comme certains joliens l'ont rappelé, le concept d'une console portable pouvant se brancher sur une télévision, cela existe déjà. En revanche, être capable de déplacer hors de chez soi une console de salon, c'est une fonctionnalité inédite. La différence peut sembler marginale, mais elle est très importante dans l'efficacité du message envoyé.

 

Dock Switch

Deuxièmement, il ne faut pas oublier la cible de cette première vidéo. Le Japon constitue le premier marché de Nintendo, mais le constructeur n'est que peu mis en difficulté sur ce territoire. La 3DS s'y est écoulée à plus de 21 millions d'exemplaires, tandis que la Wii U n'a été rattrapée par la PlayStation 4 que très récemment. Sans la pénurie organisée par Nintendo, la Wii U serait probablement resté la console de salon la plus vendue au Japon jusqu'à la sortie de la Switch. La domination de ce territoire s'explique par les attentes particulières des Japonais. En effet, si les jeux occidentaux s'y imposent de plus en plus, le marché demeure principalement contrôlé par les développeurs nationaux. Or, la grande majorité des studios de développement first party de Microsoft et de Sony sont situés en Europe ou aux États-Unis, alors que Nintendo a la majorité de ses équipes au pays du Soleil-Levant.

Conséquence de cela, ce n'est pas dans ce pays que la Switch risque le plus d'être mise en difficulté, mais bien en Occident. Or, dans les pays occidentaux - et en particulier au Royaume-Uni, premier marché européen -, les consoles de salon sont nettement plus vendues que les consoles portables. En mettant en avant la partie salon de sa console, Nintendo s'assure donc une perception plus favorable de la part de ce public.

 

Super Mario S

La Switch n'est ni une console de salon ni une console portable. Elle est les deux ; l'importance de chaque partie dépend de l'intérêt de l'acheteur.

"Nintendo a arrêté de viser la famille. Regardez, il n'y a pas d'enfants dans le clip !"

C'est véridique : toutes les personnes montrées dans la vidéo sont des adultes. Cependant, ce n'est pas pour autant que la Switch ne se destine pas aux enfants. Ainsi, Ubisoft affirmait croire qu'avec sa NX, "Nintendo a le pouvoir de réinventer la façon dont les familles jouent", que cette console devait lui permettre de "reconquérir le public qui avait été séduit par la Wii à l'époque" et que "l'arrivée d'une nouvelle machine va aider l'industrie à grandir et à récupérer bien plus de joueurs occasionnels".

Oh, bien sûr, le marketing est tout aussi présent dans le discours d'Ubisoft : menacé d'OPA par Vivendi, l'éditeur français a tout intérêt à dire à ses investisseurs que le public séduit par Just Dance, deuxième franchise Ubisoft la plus vendue, reviendra. Toutefois, il est étrange que le constructeur et le principal éditeur tiers impliqué au sujet de la Switch tiennent des discours si différents. Pour expliquer cela, pensons à nouveau au public de cette vidéo.

 

Acteurs du clip de la Switch

Nintendo n'a pas dépensé d'argent pour diffuser ce Nintendo Direct. Ce n'est pas une campagne promotionnelle, mais une vidéo d'annonce. Cela signifie que les personnes susceptibles de tomber dessus sont celles suivant l'actualité du jeu vidéo. En d'autres termes, cette première vidéo ne sera pas vue par le grand public, mais avant tout par les joueurs. Or, beaucoup de ces derniers ont mal pris l'orientation prise par Nintendo à partir de la Wii. Ils ne désirent pas une console familiale, mais une console proposant avant tout un contenu pour les adultes. Vous en doutez ? Regardez les commentaires liés aux déclarations d'Ubisoft citées plus haut.

L'absence d'enfants ne signifie pas que Nintendo a renoncé à ce public. Il y aura probablement plus tard des spots publicitaires montrant une famille occupée à jouer. Néanmoins, pour cette première prise de parole, le constructeur a tenu à s'adresser en premier lieu aux personnes qui la regarderont, ce qui est somme toute logique.

"Bethesda a annoncé que Skyrim ne sortirait pas sur Switch"

C'est probablement l'information qui a le plus desservi Nintendo : dans la foulée de la première diffusion, Bethesda et Take-Two ont tous deux refusé de confirmer la version Switch de Skyrim Special Edition et de NBA 2K17, alors que ces deux titres apparaissent pourtant dans la vidéo de présentation.

 

Skyrim

Ceci s'explique en premier lieu par le fait que ces jeux sont dans une situation similaire à la Nintendo 3DS. Skyrim Special Edition sortira le 28 octobre sur PlayStation 4, Xbox One et PC. NBA 2K17 est disponible depuis le 20 septembre, mais c'est un jeu capable de se vendre pendant plusieurs mois. Les deux éditeurs n'ont donc aucun intérêt à annoncer qu'une autre version de leurs jeux sortira six mois plus tard, car cela impacterait leurs ventes actuelles.

Quand bien même ils en auraient envie, il n'est du reste pas certain qu'ils en aient la possibilité. Si la liste des jeux actuellement confirmés sur Switch est si famélique, ce n'est pas parce que la console comptera encore moins de jeux que le Virtual Boy. De nombreux jeux sont en développement, mais les éditeurs ont signé un NDA auprès de Nintendo pour ne pas les dévoiler avant une date déterminée par le constructeur. Comme l'expliquait bien Anthodev sur notre forum, la réponse est là encore le marketing : le constructeur préfère attendre le début de l'année 2017 pour dévoiler en un bloc tous les jeux prévus pour sa console plutôt que de les annoncer au compte-goutte maintenant, pendant que toute l'industrie est concentrée sur les jeux prévus pour Noël.

 

NBA 2K17 Switch

Pourquoi montrer ces deux jeux sans pour autant les confirmer ? Pour leur portée symbolique. Bethesda et Take-Two sont deux des éditeurs tiers importants ayant le plus délaissé Nintendo ces dernières années. Les deux éditeurs n'étaient en effet que très peu présents sur la Wii et ont fait semblant de ne pas connaître l'existence de la Wii U (un seul jeu sorti sur cette console en totalisant les deux éditeurs : NBA 2K13...). Montrer des images de jeux de ces éditeurs a donc un impact beaucoup plus important pour le spectateur que la liste des tiers concernés par la Switch. En effet, celui-ci retient que si même Bethesda et Take-Two seront présents, tous les principaux éditeurs tiers le seront également. De plus, les jeux eux-mêmes disposent d'une portée symbolique : Skyrim est un jeu très apprécié des joueurs (plus de 20 millions d'exemplaires vendus début 2014) tandis que NBA 2K17 constitue le meilleur lancement de l'histoire pour un jeu de sport sur le marché américain. En somme, ce sont deux jeux très appréciés des joueurs, issus d'éditeurs ayant snobé la Wii U, mais qui seront présents cette fois, promis juré. Il est donc logique que Nintendo ait décidé de les inclure à sa vidéo, même si les jeux ne seront pas confirmés sur la Switch avant le début d'année prochaine.

3'37'', c'est beaucoup trop peu pour lever entièrement le voile sur la Switch. Cette première présentation soulève davantage de questions qu'elle n'y répond. Nintendo ayant décidé de demeurer silencieux encore un moment, ces zones d'ombre ne disparaîtront donc pas tout de suite. Cela ne signifie pas pour autant que le mystère demeure total : des informations existent, qu'elles soient officielles ou encore à l'état de rumeur. Toute la difficulté est de faire le tri entre ce qui est véridique et ce qui ne l'est pas.

Réactions (140)


Que pensez-vous de Nintendo ?

27 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (44 évaluations)
6,3 / 10 - Assez bien