Test de Fallout 76

Courant mai 2018, Bethesda a annoncé un nouveau Fallout prenant place avant les autres opus de la licence. Celui-ci est jouable uniquement en ligne et promet donc une expérience novatrice. Nous nous sommes rendus dans les terres dévastées et en sommes revenus avec quelques mutations non désirées.

Y a des bugs dans ma tête... des bugs dans ma tête...

Alors que vous débutez votre aventure en rejoignant un monde d'une vingtaine de joueurs, le jeu vous propose, à l'instar des autres opus de la licence, de créer votre personnage. Le choix est assez simpliste, mais fait le travail et vous pourrez ainsi réellement customiser votre personnage (vieux, jeune, cicatrices, ...). Un petit parcours vous fait découvrir quelques aspects du jeu et notamment les S.P.E.C.I.A.L dont nous parlerons plus loin. Précisons que les serveurs changent d'une partie à l'autre : lors de chaque connexion, vous intégrerez un monde différent. En revanche, la progression est, elle, sauvegardée entre chaque partie.

Il est temps de sortir de l'Abri 76 et de découvrir le monde que vous devrez parcourir pendant des heures durant. Ceux ayant joué à Fallout 4 ont sûrement dû rester sous le choc. En effet, les graphismes sont très similaires à ceux présents dans Fallout 4, jeu sorti il y a trois ans maintenant. On note toutefois quelques jeu de lumières pouvant nous faire dire "tiens, c'est joli ici", mais cela n'est que de courte durée quand on jette un oeil à la végétation ou aux effets de profondeur de champs.

Test de Fallout 76

Étant donné que nous sommes sur un FPS, j'ai directement voulu toucher au Field of View (FOV), qui permet de modifier le champ de vue, pour obtenir des plans plus larges. L'option n'existe pas : il faudra faire des manipulations (datant elles aussi de Fallout 4) pour obtenir certaines options comme le FOV ou le motion Blur (effet de flou quand on bouge). Autant dire qu'entre les graphismes et les options, on commence déjà à sentir un goût amer dans notre bouche. Toutefois, certaines de ces options devraient apparaître dans les prochains patchs.

On débute l'aventure en cherchant des holobandes nous racontant un peu ce qu'il s'est passé dans le monde pendant notre séjour dans l'abri 76. En effet, dans l'univers qui nous entoure, plus aucun humain n'est présent hormis la vingtaine de joueurs sur le serveur. Ainsi, personne ne vous racontera une jolie histoire et il faudra donc se fier aux holobandes que vous trouverez. Cela s'explique notamment par le fait que nous sommes juste après une catastrophe nucléaire et que les habitants de l'abri 76 sont les premiers à sortir de leur environnement sécurisé.

"Pourquoi pas" me direz-vous, mais même ce système n'a pas été correctement pensé par les développeurs. Certains enregistrements audios durent plusieurs minutes et se coupent si jamais il se passe quelque chose ou si vous ramassez une autre holobande. Vous ne pouvez pas non plus reprendre où vous vous étiez arrêté et il faudra la réécouter depuis le début. Bref, une idée de base intéressante, mais une mise en place mal pensée. Toutefois, on se dit que ça ira et on continue à aller de quête en quête de manière très Fedex, tout en découvrant des bouts d'histoires à droite ou à gauche. Ces fameuses quêtes sont assez basiques par rapport à la licence : nous devons visiter des lieux pour trouver de nouvelles holobandes.

fallout-76-public-events-the-battle-that-never-was-900x507.jpg

On retrouve des événements dynamiques à certains endroits, à la manière d'un Guild Wars 2. En ces lieux, vous devez remplir une série d'objectifs pour obtenir des récompenses. Encore une fois, une idée intéressante, mais à des kilomètres du système de Guild Wars 2, qui se voulait dynamique. Ainsi, dans le MMO, quand vous loupiez un événement, un autre prenait place et suivait une suite logique. Ici, que vous réussissiez ou pas, cela ne change pas grand chose et vous pourrez même enchaîner constamment le même événement pour obtenir constamment des récompenses.

Précisons que la mort, qu'elle soit en PvP ou en PvE, n'est pas une fin en soi. Vous perdez simplement un sac contenant votre bric à brac (que les autres joueurs peuvent récupérer). Aussi, une fois mort, il vous faut rejoindre votre sac pour récupérer ces objets. En revanche, vous gardez les armes, les armures, les aides, ...

On enchaîne ainsi les événements et les quelques quêtes (n'ayant aucun réel background) présentes, mais il faut dire que la sauce Fallout est présente. On aime se balader dans cet univers post-apocalyptique même s'il est parfois totalement dégueulasse et surtout totalement bugué par endroits. Murs invisibles, corps qui sont hors des graphismes, armure qui déforme le personnage et n'apparaît pas, monstres invisibles, ... Une quantité de bugs qui rend l'aventure parfois totalement inconfortable.

11452_slenderpeople_3698b10f76d679337ec40edfd7e3c396.jpg

Ainsi, on est pris dans un cycle où l'on explore, on ramasse une tonne de composants, on dézingue quelques monstres déjà bien connus (Rataupe, Super Mutant, Goule, ...) et on continue vers la zone suivante. Vous me direz : "Bordel Glay, t'es dur avec le jeu, non ?". Oui et non.

Oui, car le jeu prend clairement un autre aspect quand on joue entre amis. On découvre l'univers ensemble, on se partage certaines ressources et on rigole ensemble des problèmes que le jeu nous sert, toujours plus improbables les uns que les autres.

L'objectif du jeu en groupe est de découvrir le end-game ensemble. Celui-ci a été expliqué par certains joueurs il y a peu. Une fois atteint le niveau 50, il vous faudra trouver des codes nucléaire, qui sont sur certains types de monstres. Ensuite, vous pourrez lancer une ogive sur une zone de la carte et ainsi déclencher un événement contre un monstre ultra puissant et des hordes de sbires. L'objectif du groupe de joueur est de lancer toutes les ogives en même temps, mais il semblerait qu'actuellement, les serveurs ne résistent pas au lancement de trois ogives en même temps. De plus, dans la vidéo qui circule sur internet, il semblerait que les animations de la créature soient directement reprises de Skyrim, jeu sorti en 2011. Encore une fois, Bethesda nous met dans une position totalement interrogative face à ce genre de pratique. Autre possibilité pour enrichir le end-game : le PvP, qui devrait intégrer un système de factions à un moment donné. Vu que nous jouons dans un univers où nous sommes les seuls être humains, il est possible que Bethesda prévoie de faire évoluer le jeu en faisant évoluer le monde petit à petit. Pour l'instant, hormis l'utilisation des bombes nucléaires, on n'a vraiment aucune information sur le contenu de fin de jeu, si ce n'est la volonté de Bethesda de laisser les joueurs avoir un impact sur le monde (commerce, PvP, ...)

Concrètement, pour profiter du jeu dans sa dimension de groupe, il suffit de rejoindre un monde avec vos amis et de l'explorer au gré de vos envies. Le jeu vous permet grâce à la taille de la carte, de réaliser une exploration constante. Il y a tout un plan PvP pour le jeu, mais actuellement celui-ci est fait de manière assez particulière. Ainsi, si quelqu'un vous attaque, vous subirez très peu de dégâts. Il n'y a que si vous répondez aux attaques que le mode PvP s'enclenche. Si vous tuez des gens, une prime est mise sur votre tête et les gens peuvent vous prendre en chasse pour gagner quelques capsules. À ce moment-là, la personne chassée a son nom en rouge et subit des dégâts normaux de la part de tous les autres joueurs. Un mode intéressant dans l'idée, même si peu original, mais qui, lui aussi, subit quelques bugs actuellement. Il est donc possible par moment que des personnes vous tuent alors que vous n'avez pas engagé le mode PvP.

fallout-76-special-doc.jpg

On retrouve aussi un système de build qui fait le travail via des cartes et permet aux joueurs de vivre leur expérience de jeu selon leur souhait et les armes qu'ils veulent utiliser. Chaque niveau vous permet de dépenser un point dans un trait (Force, Endurance, Perception, Intelligence, Agilité, Charisme et Chance). Chaque point dépensé permet alors de choisir une aptitude passive que vous pouvez améliorer par la suite (elle demandera alors plus de points). Le site NukeDragons a d'ailleurs mis en place un builder pour simuler ce que vous aimeriez faire dans le jeu. Actuellement, il n'est pas possible de reset ses points donc autant savoir vers quoi vous aimeriez aller.

Le jeu intégrant des mécaniques de survie, il vous faut gérer votre soif et votre faim. Pour ce faire, il faut crafter de la nourriture et des boissons pour remplir ces barres sans prendre trop de radiations, car celles-ci, comme d'habitude, réduisent la vie maximum du personnage et peuvent générer, passé un certain stade, des mutations qui ont un impact direct sur les statistiques. De ce fait, le jeu en groupe et le crafting vous permettent aussi de mieux gérer les choses.

Mais pourquoi est-il si méchant ?

Parceeee quuueeeeeeeeeee... Concrètement, si on suit les différences annonces de Todd Howard, directeur exécutif, Fallout 76 est censé être un des plus grands projets de Bethesda, pour lequel de nombreux studios ont dû être réunis. Or, quand on voit le contenu final, on ne peut que se sentir volé, floué, par une communication marketing à côté de ses pompes.

Fallout 76 avait déjà une bêta où les joueurs/influenceurs ont tiré la sonnette d'alarme en disant que l'expérience de jeu était médiocre. Aucune communication n'a été présente et le jeu est sorti en l'état. Actuellement, le jeu subit des critiques un peu partout sur la toile et Bethesda est en train de se faire une des pires réputations du marché. Comment peut-on ne pas faire évoluer sa licence, en terme de graphismes, mais aussi de gameplay ? Sincèrement, Fallout est une licence que je suis depuis longtemps maintenant et je ne comprends pas comment on peut en arriver à sortir un jeu de cette qualité. Est-ce une volonté du studio ou de ses propriétaires, à ce point ?

fallout-76-necked.jpg

Pourtant, le jeu donne envie d'y croire, car l'ambiance de Fallout reste pleine de souvenirs pour ceux ayant arpentés longuement les terres désolées. Toutefois, Bethesda doit revoir sa copie de manière drastique et, au vu du premier patch, ils ne semblent pas pressés de le faire. Fallout 76 semble donc se diriger vers un destin des plus sombres si le studio ne fait pas marche arrière toute et ne règle pas les soucis actuels.

Il est disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC, aux alentours de 50 euros. Actuellement, je vous le déconseille vivement. Le jeu pourrait prendre une autre dimension si Bethesda revoit sa copie, mais, pour le moment, il n'en vaut pas la chandelle. Nous demeurerons attentifs à l'évolution du jeu dans les prochains mois pour voir si les principaux soucis sont corrigés.

Ce test a été réalisé par Glaystal grâce à une copie fournie par l'éditeur.

Réactions (180)


Que pensez-vous de Fallout 76 ?

3 aiment, 7 pas.
Note moyenne : (10 évaluations | 0 critique)
4,1 / 10 - Médiocre

3 joliens y jouent, 3 y ont joué.