Visite Daedalic - Felix the Reaper - Une comédie romantique sur la vie et la mort

Le 6 mars dernier, nous avons pu nous rendre dans les studios de Daedalic, à Hambourg, pour une présentation de leurs prochains jeux ; non seulement ceux qu’ils éditent, mais aussi leurs productions internes. L’embargo se lève sur une série de leurs projets, place à ce premier titre visité !

Felix_The_Reaper.jpg

Felix the Reaper est un puzzle game, au sens très large, avec de la manipulation de terrain. Il est développé par Kong Orange, qui est un studio qui se lance pour la première fois dans un jeu vidéo PC.

On y incarne Felix, qui travaille pour le ministère de la mort. Un jour, il aperçoit une beauté, qui, elle, travaille au ministère des vivants. Leurs destins semblent donc être totalement incompatibles, mais Felix est persuadé qu’en dansant, il peut le forcer pour conquérir sa belle. Cependant, ça ne suffit pas, alors il décidé d’être muté comme « moissonneur », un récolteur d’âme. N’hésitez pas à visiter le site officiel pour plus d’informations sur la trame de l’histoire.

04_FelixTheReaperMoyen.png
03_FelixTheReaperMoyen.png

La patte graphique donne un cachet très particulier au titre et s’intègre parfaitement à l’humour (noir) qui est présente en son sein. On aurait pu penser que le puzzle game serait basé sur une mécanique exploitant la musique, le personnage se dandinant avec brio tout le temps, mais que nenni. Tout le gameplay est basé sur une mécanique d’ombres et de lumière.

Le développeur qui nous présente le jeu nous explique qu’à l’origine, ils voulaient réaliser un jeu casual, mais au fur et à mesure de l’avancée du développement du jeu, ils se sont rendus compte que le jeu devenait de plus en plus hardcore et le peu qu’on a pu jouer confirme largement cette constatation.

Felix_The_Reaper_02.jpg

On est donc envoyé sur Terre pour s’assurer que les personnes meurent comme elles sont censées le faire. Le plateau de jeu est composé d’un damier, qui s’agrandira au fur et à mesure que vous progresserez dans le jeu.

On nous explique rapidement que Felix est sensible à la lumière du jour et est obligé, pour accomplir ses missions, de rester dans l’ombre. Pour arriver à se déplacer sur l’ensemble de la carte de la mission, il est possible de modifier l’orientation du soleil instantanément et donc de déplacer les ombres au sol et de se dégager une voie pour atteindre son objectif. On a pu jouer une grosse vingtaine de minutes, je suis arrivé au niveau 5, mais j’étais déjà en mode PLS pour comprendre comment avancer. Vous devrez interagir avec des éléments du décor, en déplacer, de façon à créer des ombres qui vous ouvriront des possibilités de progression, prendre des objets pour les placer sur des leviers actionnant un déplacement d’un chariot et par conséquent déplacer l’ombre quelques lignes plus haut ou plus bas.

L’expérience est pas mal du tout, mais j’ai regretté le manque de lisibilité de l’évolution des ombres et des lumières sur le carte, créant la difficulté de trouver le bon angle de caméra pour s’assurer qu’on ne se fera pas piéger par le soleil au changement d’orientation de celui-ci. Dès le niveau 4, on pouvait avoir un aperçu en laissant le bouton de la souris enfoncé sur le bouton qui déplace le soleil, mais même avec ça, ce n'était pas toujours évident… on se décale souvent d’une case.

Bref, un premier aperçu intéressant pour un jeu qui semble vraiment ardu et qui plaira probablement à un public averti. Le jeu est prévu pour le courant 2019, sans plus de précisions.

Et pour visualiser le concept, voici un petit teaser officiel du jeu.

Cette actualité est issue d'une présentation effectuée lors d'un voyage presse dans les bureaux de Daedalic, à Hambourg. Pour voir tous les articles liés à cette thématique, rendez-vous à cette adresse.


Que pensez-vous de Felix the Reaper ?

0 aime, 1 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
4,7 / 10 - Intéressant