Test de Blacksad : Under the Skin - Bourbon, cigarettes, jazz... c'est chatastique

Un verre de bourbon, une cigarette, du jazz… voilà ce dont un détective a besoin pour affronter les crimes et les atrocités qui se passent dans les bas-fonds de New-York.

1556274816 1144 card

Vous incarnez John Blacksad dans une nouvelle enquête. Une jeune et charmante féline, Sonja Dunn, demande votre aide pour retrouver Bobby Yale, une star montante de la boxe qui a disparu juste après qu’on ait retrouvé son entraîneur, Joe Dunn (et père de Sonja, donc), pendu dans le gymnase dont il était propriétaire. Elle veut retrouver Bobby pour qu’il participe au combat prochainement organisé, car elle devra payer une amende s'il ne se présente ce jour-là. Cela mettrait le club de boxe dans une situation difficile, financièrement. Néanmoins, cette disparition semble plus compliquée qu’il n’y paraît.

Blacksad under the skin investigazioni feline iniziano settembre gamesoul

Parlons d’abord de l’esthétique et de la bande-son du jeu. Le jeu est beau et l’ambiance des années 50 est bien rendue ainsi que très rafraîchissante. La musique, elle, est envoûtante et, personnellement, elle m’a vraiment aidée à rentrer dans cette atmosphère générale. Je crois même que la musique d’introduction, de l’écran-titre, trottera un bout de temps dans ma tête. Elle me fait vraiment triper à chaque fois que je lance le jeu. Elle est comme une passerelle qui me prépare à l’ambiance sombre qui suit. De plus, les voix en version française sont vraiment très bonnes. Ce n’est pas vraiment un détail qui me maque d’habitude, mais ils ont réalisé un énorme travail dessus. Adaptées et immersives, elles donnent vraiment de la personnalité aux différents personnages.

Sc6ewn
Sc6ewr

Pour le gameplay, j’ai joué avec une manette Xbox sur PC. Ce n’est pas toujours évident quand on a plutôt l’habitude de la manette PlayStation, mais au final c’est assez facile de prise en main. Pas de prise de tête, ni des tonnes de choses à savoir, tout est là, clairement fonctionnel.

Blacksad 03 1280x720

Cependant, il faut être honnête : le jeu est encore buggé et apparemment je ne suis pas la seule à le constater. À un moment, je me suis retrouvée avec des personnages invisibles, des escaliers que je ne pouvais ni monter ni descendre, bloquée par un mur transparent. J’ai aussi trouvé des objets qui n’étaient pas censés être là et je n’ai rien pu faire d’autre que de rôder le temps que je trouve une faille au bug, pour pouvoir avancer. Après avoir relancé le jeu, le bug s’en va, mais c’est gênant tout de même. De même, les mouvements de la caméra ne sont pas des plus adaptés. J’aime bien avoir une vue d’ensemble et, ici, la caméra ne couvrait pas du tout certains angles. Dommage.

Fotograma videojuego Blacksad under skin 1384072067 103986164 667x375

Le jeu est tiré d’une BD et je ne peux personnellement pas dire si le jeu est fidèle ou pas à l'œuvre originale, car je ne l'ai pas lue, mais le jeu m’a beaucoup plu. Ça faisait longtemps qu’un jeu ne m’avait pas tant accroché. L’histoire est bien menée et j’ai bien aimé le fait que les développeurs ont vraiment pris le soin de nous faire vivre des moments très intenses et des scènes dignes d’un vrai polar : entre la corruption, les gangsters et les parties de poker, le tout est très bien mené et je ne me suis jamais ennuyée, sauf peut-être un peu au début, car le démarrage est un peu longuet. Toutefois, ça permet aussi de découvrir toutes les possibilités du jeu, avec un rythme un peu moins soutenu.

Malgré tout, je m’attendais à un jeu dans lequel on serait un peu plus libre de nos actions, dans lequel il y aurait plus la possibilité d’enquêter par soi-même ou de résoudre des énigmes, etc. Nous nous trouvons ici dans un jeu très linéaire qui ne nous permet pas de gros écarts dans l’histoire. Il y a bien plusieurs fins différentes, mais les changements sont assez légers, au final. C’est un peu comme si on suivait une BD en y participant activement. Le jeu n’est pas compliqué : on ne peut que difficilement mourir et si ça arrive, on reprend la scène.

20191129110256 1
Blacksad Under the Skin Preview 011 1280x720

Le jeu n’est pas à mettre entre toutes les mains. Si comme moi vous avez une petite intruse qui aime vous regarder jouer, évitez de jouer à proximité d’enfants. Certaines scènes sont vraiment très sombres et j’ai été plusieurs fois surprise.

Blacksad : Under the Skin a été développé par Pendulu Studios et édité par Microïds, et il est sorti le 14 novembre dernier

Merci pour votre lecture et bon jeu.

Avis de Seiei :

Pour être fan des BD de Blacksad depuis le début, l’analyse de Loonao est bonne : on est vraiment dans une BD interactive. Le jeu est vraiment placé sur des rails et on suit l’aventure de Blacksad comme un spectateur semi-actif. Les QTE pour les scènes d’actions sont bien présentes, mais en cas d’échec, ce n'est pas grave : on recommence. Les éléments d’enquêtes sont assez facile à dénicher.

Le petit truc sympa que je rajouterai est que, comme dans la BD, chaque personnage anthropomorphe possède les facultés de l’animal qui le représente et ça fait partie du gameplay du jeu. Vous pouvez utiliser les sens affûtés de Blacksad, qui est un chat, pour faire avancer l’enquête et réaliser des déductions.

J’ai aussi eu un bug de mur invisible, mais pour ma part je pense que c’est plus l’impression que le jeu a chargé une mauvaise scène, avec des éléments de décors, obstacles, etc. qui du coup ne sont pas ceux qu’on voit à l’écran.

En tout cas, j’apprécie le jeu pour ce qu’il est : une nouvelle aventure de John Blacksad, dans la lignée des bandes dessinées.

 

 

- Jeu testé par Loonao avec une version fournie par l'éditeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Blacksad : Under the Skin ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,3 / 10 - Intéressant