Test de Sigma Theory : Global Cold War - C'est pas ma guerre mon colonel

Développé par le studio français Goblinz Studio (Legend of Keepers) en collaboration avec Mi-Clos Studio (Out There) et Fibre Tigre (Out There, Studio 404, Game of Rôles), Sigma Theory nous propose un plongeon dans une guerre froide futuriste où l'espionnage, les tensions et les règlements de compte entre les pays sont votre quotidien.

America f**k yeah !

Qu'on soit clair : nous sommes ici dans un jeu de simulation donc ne vous attendez pas à des explosions dans tous les sens ni à de l'action, mais bien à de la gestion et des coups dans le dos plus que jamais. Sigma Theory vous propose trois modes de jeu à savoir : un mode classique, un mode personnalisé et finalement un mode histoire.

Dans le premier mode (classique), vous jouez au jeu sans avoir accès à la customisation de votre partie. Les succès et un tableau des scores sont par contre activés. Il vous est possible de choisir votre nationalité parmi les pays disponibles.

20191209131424_1.jpg
20191209131429_1.jpg

À l'inverse, le mode personnalisé propose de customiser sa partie, mais n'a pas les succès et le tableau des scores activés. Dans les options disponibles, on retrouve par exemple la vitesse de recherche du joueur et des IA, le niveau de difficulté ou encore la sélection aléatoire des agents. Personnalisation maximale donc pour des expériences de jeu totalement différentes d'une partie à l'autre.

Finalement, c'est un mode histoire qui pointe le bout de son nez. Le jeu est alors plus fermé tout en proposant une narration qui vous accompagne au fil des tours. Seul les États-unis sont disponibles comme nation. Les succès sont disponibles, mais pas le tableau des scores.

On peut donc constater que Sigma Theory vous offre la possibilité de profiter du jeu de plusieurs manières différentes. Vous pouvez découvrir le jeu via le mode histoire, continuer en mode classique pour faire des points et monter dans le tableau des scores ou finalement vous entraîner dans le mode personnalisé.

Agent Smith, au rapport !

Pour débuter votre partie, il vous faudra d'abord choisir un pays (sauf en mode histoire !) sachant que chaque contrée à une compétence passive. Par exemple, la France dispose du passif suivant : "Le 1er agent recruté devient un expert de la séduction" alors que les États-Unis ont : "Les USA peuvent convaincre plus facilement les scientifiques de travailler pour eux". Il vous faut aussi choisir une nationalité pour votre compagne (ou compagnon) ainsi que le profil correspondant. Votre relation intervient à certains moments lors de votre partie et la gestion de celle-ci apporte ou non des avantages.

20191209131501_1.jpg
20191209131513_1.jpg

Une fois cela fait, il est temps de recruter votre équipe de quatre agents. Vous disposez d'une première liste avec quelques agents, celle-ci s'agrandissant au fur et à mesure de vos parties. On retrouve des clins d'œil comme un agent se nommant Leak, une référence à Edward Snowden, d'autres noms inspirés des streamers/youtubeurs comme Domingo ou At0mium et finalement même les développeurs du jeu comme Fibre Tigre. Bref un mélange aussi intéressant qu'hétéroclite.

Chaque agent a une nationalité, des points répartis dans deux statistiques (force et intelligence), une biographie et des traits. La force et l'intelligence sont des points essentiels du gameplay. La première a une importance lors d'actions physiques (enlèvement, combat) et la deuxième a son importance sur le piratage ou la récupération de données. Au niveau des traits, certains agents ont des facilités dans les armes à feux, d'autres dans la séduction ou encore le piratage. À vous de voir comment vous voulez construire votre équipe en sachant que l'équilibre est à privilégier.

Pour recruter un agent, il ne suffit pas de cliquer sur lui. Celui-ci vous demande pourquoi il devrait se mettre à votre service. C'est là que la lecture de la biographie a toute son importance. Si vous donnez une mauvaise raison à l'agent, celui-ci ne sera pas recrutable pour cette partie. Qu'on se le dise tout de suite : Sigma Theory est un jeu où il faut prendre le temps de lire pour bien comprendre à quoi vous avez affaire.

Moi Versus le monde 

Une fois lancé dans votre partie, vous entrez en pleine rivalité avec les autres pays. L'objectif est de finaliser le projet Sigma en enchaînant les découvertes scientifiques. C'est là que Sigma Theory se transforme réellement en jeu de plateau au tour par tour. Quand c'est votre tour, chacun de vos agents peut réaliser une action qui prend effet sur un ou plusieurs tours. Découvrir les secrets du diplomate attaché au pays, localiser les scientifiques, les séduire ou les enlever... D'une main, vous devez réaliser des entretiens avec les diplomates pour négocier des accords avec eux et de l'autre, envoyer vos agents sur le terrain pour essayer de réduire les avancées scientifiques des pays (vol de données, de scientifiques, corruption, ...)

20191209131559_1.jpg
20191209131607_1.jpg

Durant la partie et au fil des tours, des événements se déclenchent et vous rencontrez avec des multinationales ou des groupes de résistance qui vous demandent de l'aide. Vous avez parfois le choix, mais sachez que chaque choix a un impact sur les différentes mécaniques du jeu. Par exemple, si vous aidez un cartel, vos relations avec certains pays baissent, mais si vous ne les aidez pas, le cartel envoie la liste de vos agents aux différents pays qui placent alors des mandats d'arrêts contre eux (ce qui implique des soucis pour voyager dans ces pays).

Au niveau des mécaniques de jeu, on retrouve aussi les enlèvements de scientifiques qui apportent une dimension stratégique. Cette notion demande un réel travail d'investigation avant de se mettre en place. Il vous faut réduire le niveau d'alerte du pays au maximum, établir un réseau, envoyer des drones pour aider votre agent... Chaque élément que vous apportez réduit les risques que votre agent en mission ne soit tué ou enlevé.

Après avoir atteint votre score de 15 en recherche scientifiques, il vous faut atteindre les 100% du projet Sigma pour gagner la partie. Autant vous dire d'avance qu'il vous faudra plusieurs parties avant de vraiment comprendre et gérer les mécaniques que proposent le jeu.

In fine, c'est la guerre

Sigma Theory est un simulateur de guerre futuriste vraiment intéressant. Il propose une aventure bien équilibrée qui vous demande de découvrir les mécaniques du jeu et de les maîtriser pour venir à bout des autres pays. On rappelle aussi qu'on est là avec un studio français indépendant qui enchaîne les bonnes idées avec Sigma, mais aussi Legend of Keepers dont on vous a fait un aperçu il y a peu.

20191209132554_1.jpg

On notera néanmoins qu'à moins d'être un fanatique du genre, le jeu arrive à ses limites une fois les premières heures de jeu passées et ne vous surprendra plus vraiment ensuite.

Si vous êtes à la recherche d'une bonne simulation avec une répétitivité importante (grâce au mode de customisation), nous ne pouvons que vous conseiller de craquer pour Sigma Theory. Il est actuellement disponible sur Steam, Linux, MacOs pour le prix très abordable vu la qualité du titre de 18 euros.

Ce test a été réalisé par Glaystal avec une copie offerte par le développeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Sigma Theory : Global Cold War ?

2 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Assez bien

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.