Aperçu de DiRT 5 - Un premier pas vers la nouvelle génération

Un des premiers jeux de la nouvelle génération s'est offert à nous. Annoncé pour une sortie à partir du mois d'octobre, DiRT 5 sera un des titres qui accompagneront le début de la vie de la PlayStation 5 et de la Xbox Series X. Curieux de voir ce que ce changement de génération signifie pour une des licences phares des jeux de course typés "arcade" ces dernières années, nous avons eu la chance de pouvoir l'essayer dans un premier build sur PC à l'occasion d'une session de preview organisée par le développeur britannique ce mois-ci. 

CodiesScoob3.jpg

La narration au secours de la licence

20200619223718_1.jpg
Ce premier build accessible pour la presse était assez limité en contenu : quatre pistes s'offrent à nous, sur quatre des dix destinations promises pour le jeu final (sans précision sur le nombre de pistes dans chaque pays). On a ainsi pu jeter un oeil à la campagne norvégienne, aux favelas de Rio de Janeiro, aux montagnes de Guilin en Chine et enfin, au désert de l'Arizona aux États-Unis. Quatre courses qui partagent en commun un même goût pour la boue et la terre qui s'envole sous les pneus tournant à plein régime, où l'on s'est baladé avec une poignée de véhicules allant de la voiture de rallye au buggy en passant par le 4x4, sans oublier la grande nouveauté de la licence : les sprint cars, cette discipline très américaine qui consiste à tourner sur un ovale avec une voiture tout terrain disposant d'un curieux aileron sur son toit.

20200619222824_1.jpg
Malgré un contenu riquiqui, on a tout de même pu constater une volonté, celle de se raccrocher aux racines de la licence. Exit le très moyen DiRT 4 qui jouait sur plusieurs tableaux sans trouver sa voie, les développeurs de Codemasters Cheshire semblent cette fois-ci vouloir revenir à ce qui a fait le succès de DiRT, avec son fun immédiat et ses courses "over-the-top". Peu importe la catégorie choisie, le jeu nous met de suite dans l'ambiance et propose des courses relativement courtes où les coups de portière sont légion, montrant dès lors l'envie de sortir du cadre du rallye plus classique auquel se rattachait l'épisode précédent. D'ailleurs, l'accent est mis par les développeurs sur le mode carrière : au cours d'une présentation privée, le Development Director de Codemasters, Robert Karp, nous a expliqué que son équipe a travaillé assez longuement sur le mode carrière pour offrir quelque chose de différent. Ils cherchent en effet à proposer un contenu très scénarisé où le joueur se place entre son mentor, un personnage dont la voix est celle de Troy Baker, et un rival particulièrement arrogant doublé par Nolan North. À cela, ils comptent associer divers podcasts dans ce même mode carrière qui raconte l'avancée du joueur et les courses selon ses exploits. Promettant environ 130 événements, le joueur est censé pouvoir choisir à quelles épreuves il souhaite participer, permettant de ne pas jouer certaines catégories de véhicules si l'on ne l'aime pas particulièrement. À cela, on ajoute des objectifs spéciaux et des challenges qui permettront de gagner de nouveaux éléments de customisation visuelle (livrées, stickers) des véhicules.

Vers un grand cru ?

20200619222633_1.jpg
Difficile toutefois de nous exprimer longuement sur ce mode carrière puisque l'on a dû s'en tenir à une présentation sans pouvoir y jouer. De notre côté, manette en main, on a été limité à la poignée de courses décrites précédemment, mais cela a au moins permis de voir l'orientation que prend la licence. Et on est optimistes, après un quatrième épisode qui ne nous a pas convaincu du tout, DiRT 5 offre déjà de belles sensations. Les courses sont palpitantes, la conduite offre suffisamment d'envergure et de profondeur pour être fun immédiatement tout en recherchant le bon rythme et la bonne trajectoire pour s'améliorer au fil des courses. Côté multijoueur, le jeu proposera du jeu en écran partagé à la fois en mode "arcade" jusqu'à quatre où l'on peut créer nos propres événements (classe de voiture, piste, météo, nombre de tours...) et en mode carrière où l'on peut s'entraider pour accomplir certains objectifs.

20200619223511_1.jpg
Quant à l'aspect technique, on sait que DiRT 5 marque l'entrée de Codemasters sur la nouvelle génération, le jeu étant le premier de leur catalogue prévu sur Xbox Series X et PlayStation 5. Nous ne pouvons toutefois pas nous étendre sur les performances du jeu : s'il est plutôt joli à l’œil, la version du jeu à laquelle nous avions accès n'est selon les développeurs que peu représentative de l'état final du jeu, autant pour ses qualités graphiques que pour les performances sur notre PC. Lors de la présentation, Robert Karp a d'ailleurs affirmé que les nouvelles possibilités offertes par la nouvelle génération (les 120fps sur Xbox Seris X, le retour haptique et la résistance des gâchettes sur PlayStation 5, ...) offrent à son équipe un peu plus de liberté et de nouvelles idées pour l'avenir. On ne peut toutefois pas encore dire si le jeu en profitera pleinement, il faudra pour cela attendre d'y jouer sur les nouvelles consoles. En l'état, les captures d'écran que vous pouvez voir dans cet aperçu ont été réalisées dans la préconfiguration "High" du jeu.

Conclusion

Agréable à jouer, ce premier aperçu de ce que DiRT 5 compte offrir semble être sur la bonne voie pour nous réconcilier avec la licence. Le plaisir est immédiat et les promesses sont belles, reste à voir ce qu'il en sera une fois la version finale entre nos mains. Pour le moment, ce très court aperçu ne relève que de la note d'intention et il faudra attendre d'en voir beaucoup plus pour tirer des conclusions. Néanmoins, on est emballé par la direction que semble vouloir prendre le jeu, qui nous évoque sans mal son deuxième ou son troisième épisode qui restent nos préférés jusque là.

Aperçu réalisé par Hachim0n sur PC à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions (2)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de DiRT 5 ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Intéressant