Aperçu de The Waylanders - Un accès (trop) anticipé

Un RPG classique basé sur quelques-uns des talents qui ont lancé des titres bien connus dans le genre comme Dragon Age, Mass Effect ou la saga Pillars of Eternity. C’est ainsi que se vend The Waylanders, un titre d'abord financé sur Kickstarter en 2018 et qui est sorti en accès anticipé à la mi-juin. Petit état des lieux.

Des dieux et des hommes

Le jeu débute alors que vous faites route vers une petite île, sur laquelle doit se dérouler la première rencontre entre les humains et les dieux de ce monde. Mais cette rencontre se passe mal et vous devez fuir des créatures hostiles tandis que les dieux semblent avoir été corrompus. Pourquoi et comment ? Aucune idée, j’imagine que la cinématique supposée l’expliquer n’est pas encore implémentée. La plupart de vos compagnons parviennent toutefois à prendre la fuite tandis que vous restez en arrière. La suite nous parlera de votre personnage détaché du temps, de voyage temporel entre les époques celtiques et l’Espagne médiévale et de luttes de pouvoir entre factions.

Un peu d'inspiration côté grec

Des promesses

En bon RPG, The Waylanders commence par une phase de création de personnages, plutôt simpliste ici, tant dans les options de personnalisation qu’en terme de contenu. Le joueur pourra faire son choix entre quatre races : les classiques Humains, les Loups-garous, les Mourian et les Semi Fomorian. Six classes de base sont également disponibles tandis que les développeurs annoncent 30 classes avancées. De quoi s’amuser un peu, donc. D’autant que côté combat, on retrouve un système inspiré de Dragon Age avec ses combats en temps réel que vous pouvez mettre en pause à tout moment pour donner des instructions précises à vos personnages et une vue tactique survolant le champ de bataille. Une petite surprise nous attend d’ailleurs durant les combats avec le principe des formations. Il s’agit d’une aptitude propre à chaque classe de personnage. Elle permet, en mobilisant plusieurs membres du groupe, d’utiliser des compétences spéciales face à des groupes d’ennemis ou des bosses. Cela devrait offrir plus de profondeur aux combats. Du moins, c’est la promesse du jeu final parce qu’en l’état, The Waylanders ressemble plutôt à une douche froide.

20200610194905_1.jpg
20200610194730_1.jpg

There will be bugs

Précisons-le tout de suite, bien qu’il soit vendu en accès anticipé, le jeu en est encore au stade de l’alpha, avec tous les problèmes que ça implique. On retrouve ainsi les défauts que l’on a l’habitude de voir lors des accès anticipés (et ils sont légions dans ce cas) : bugs, problèmes techniques, animations défaillantes et j’en passe. Là où ça devient plus gênant, c’est lorsqu’on se heurte à des problèmes qui placent cet accès anticipé à la limite du jouable. On pourrait ainsi parler de l’IA suicidaire qui préfère attaquer un ennemi lointain qui ne participait pas au combat jusque-là. Ce qui vous énerve quand vous constatez qu’il est impossible de centrer la caméra sur un personnage en cliquant sur son portrait. On pourrait aussi parler des sorts qui ne se lancent pas, des personnages qui ne peuvent plus se déplacer ou de ceux qui disparaissent après une cinématique bien que leurs cercles de sélection soient toujours présents, des ennemis impossibles à cibler et de bien d’autres choses encore. J’aurais pu vous écrire une page juste avec les bugs que j’ai croisés durant la première heure de jeu.

Gardez la pose !
Gardez la pose !

Je vous avoue m’être plus d’une fois demandé durant mes sessions de jeu si les développeurs de Gato Studio avaient seulement joué aux jeux dont ils déclarent s’inspirer tant des petits éléments qui nous sembleraient normaux et basiques sont ici absents. Un exemple tout simple : la sauvegarde rapide a été intégrée à la demande de la communauté, les développeurs n’y ayant visiblement pas pensé d’eux-mêmes. On en est là. Bien sûr, ces éléments devraient être corrigés d’ici la sortie même si la masse de travail à fournir pour arriver à un résultat à la hauteur me laisse avec de sérieux doutes sur le réalisme d’une sortie en fin d’année. Méfiance donc si le jeu devait sortir à la date prévue. Je suis également assez circonspect sur la maniabilité du jeu en général tant celle-ci se montre souvent peu agréable à l'emploi. Un soucis qui concerne tant la gestion de la caméra que le ciblage des personnages en général. Un autre élément sera également à tenir à l’œil lorsqu’on voit que le jeu se lance dans un scénario à base de voyages temporels : l’écriture. Et ce début d’aventure me laisse là aussi avec pas mal de doutes tant les dialogues peinent à convaincre.

Deux hommes invisibles
Deux hommes invisibles

Attendre des jours meilleurs

Difficile donc de vous recommander de vous jeter sur cet accès anticipé tant la route à parcourir avant d’avoir un produit acceptable s’annonce longue. S’attaquer au jeu dans cet état de finition, c’est la garantie de se gâcher l’expérience. Je ne peux donc que vous conseiller d’attendre quelques mois et de voir comment le jeu évolue avant de prendre une décision à son sujet.

Aperçu réalisé par Grim sur PC à l'aide d'une version fournie par le développeur.

Réactions (3)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de The Waylanders ?

2 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Assez bien

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.