Aperçu de Star Renegades : Sliders en mode hard

En attendant sa sortie prévue cette année, le jeu de rôle / tactique / rogue-lite du studio Massive Damage, Star Renegades, s’est laissé approcher au travers d’une courte démo présentant son univers et ses différentes mécaniques. Petit tour d’horizon de ce que le jeu aura à nous proposer.

20200721105008 1

La première chose qui frappe en lançant Star Renegades, c’est son design. Développé en pixel art, le jeu ne manquera pas de diviser, mais sa patte graphique est très réussie pour les amateurs du genre, tout comme les animations en combat qui en mettent plein les yeux. L’interface est lisible, relativement intuitive et donne suffisamment d’informations pour avancer sans rencontrer d’obstacles. Quant à la musique, le compositeur Steve London nous offre quelques jolies pistes d’ambient et de synthwave qui s’intègrent parfaitement au style post-apo futuriste du jeu.

En effet, Star Renegades se déroule dans un monde futuriste où l’humanité est menacée par l’invasion d’entités extraterrestres dirigées par une intelligence artificielle belliqueuse et technologiquement beaucoup plus avancée. Alors qu’une scientifique semble comprendre que la situation est désespérée, elle décide d’envoyer un robot dans un univers parallèle où les extraterrestres n’ont pas encore pris le dessus pour préparer son autre « elle » afin de contre-attaquer. Pour cela, elle est aidée par un groupe de rebelles menés par la jeune Wynn Syphex, en quête de vengeance, ainsi que d’autres recrues qui agrandissent votre groupe au fur et à mesure comme l’androïde Xurx Nrza ou encore le saboteur Nodo Kalthoris. C’est bien entendu ce groupe que l’on dirige afin d’affronter les envahisseurs connus sous le nom d’Imperium.

20200721105929 1
20200721231626 1

Péter les genoux à Deep Blue

Chaque mission se joue sur une carte plus ou moins grande divisée en petites zones dans lesquelles peuvent se dérouler plusieurs types d’événements, comme des dialogues ou des batailles, mais vous pouvez aussi simplement y trouver des coffres à piller où des éléments de lore à découvrir. Vous y dirigez votre petit groupe à la souris ou bien au stick gauche si vous jouez à la manette et à chaque fois que vous pénétrez dans une nouvelle petite zone, l’événement associé se lance. Lorsqu’une bataille se déclenche, vous vous retrouvez sur un nouvel écran sur lequel vous pouvez contrôler les actions de vos personnages dans un mix entre vieux RPG japonais en tour par tour et jeux tactiques comme les XCOM. En effet, comme sur les vieux J-RPG, votre écran est séparé entre votre groupe d’un côté et les ennemis de l’autre ; il vous est donc impossible de bouger vos personnages. De même, le temps est figé lorsque vous devez choisir les actions de vos personnages. C’est au niveau des actions et du système de vie que l’on se rapproche beaucoup plus d’un jeu tactique.

Chaque action a ses propriétés, que ce soit au niveau de la puissance (coup léger, normal ou fort) ou des effets (affaiblissement, saignement etc.) et il est primordial de bien choisir en fonction de l’ennemi visé. Si vous choisissez correctement, vous pouvez le contrer ou l'interrompre afin de retarder voire d'annuler son action, car si c’est bien un système de bataille en tour par tour, une barre se situant en haut de l’écran montre l’ordre des actions de chaque personnage et il vous faut composer avec cette information pour agir au mieux. Quant à la santé, elle se sépare en trois parties. Tout d’abord, la barre bleue de bouclier, qui est votre première ligne de défense, puis l’armure sous forme d’armure jaune et enfin la barre rouge de vie. Lorsque les trois tombent à 0, c’est la fin des haricots et votre personnage casse définitivement sa pipe. Certaines capacités permettent de récupérer une partie du bouclier, mais pas de sorts de soin, du moins pas dans la démo, alors il vous faudra faire attention, car si le bouclier revient à chaque fin de combat, il n’en va pas de même pour l’armure et la vie : votre seule chance de les récupérer vient du feu de camp.

L'histoire sans fin

Lors d’une mission, il vous est possible de faire un feu de camp, qui vous donne l'occasion de récupérer de la vie et de l’armure, mais pas seulement. Ici, tout se joue avec des cartes, que vous pouvez obtenir de différentes manières. Ces cartes ont chacune un effet, mais aussi un coût d'utilisation et vous ne pouvez donc pas profiter de toutes en même temps. Soin, bonus d’attaque, bonus de défense ; vous avez aussi des cartes relationnelles permettant de nourrir les rapports entres les différents personnages afin qu’ils se lient d’affection, ce qui a pour conséquence de leur donner des bonus et de débloquer des combos très utiles en combat.

20200721233459 1
20200722004040 1

Quant à la progression des personnages, vous obtenez de l’ADN (DNA) à la fin d’une bataille ou sur la carte que vous pouvez dépensez afin d’en augmenter les niveaux, ce qui augmente les stats, débloque des compétences ou des cartes à utiliser dans les feux de camp. Vous pouvez aussi améliorer vos personnages en trouvant de nouveaux équipements, divisés en catégories selon leur qualité.

Je vous ai parlé de l’aspect RPG, de l’aspect tactique, mais qu’en est-il de la partie rogue-lite ? Eh bien, c’est simple : il n’y a pas de fin. En utilisant le principe de mondes parallèles, le jeu vous offre une infinité d’occasions de refaire une partie avec des missions différentes, des objets différents etc. Lorsque vous mourez, et cela vous arrivera, vous revenez à votre base où vous pouvez débloquer de nouveaux héros, débloquer de nouvelles classes pour chacun d’entre eux afin d’obtenir des bonus de stats ou encore choisir un module pour votre robot parmi un qui vous octroie plus d’argent, un autre qui débloque plus de marchands ou un dernier qui propose plus de choix de héros pour commencer une nouvelle partie. À cela s’ajoute la salle de trône où sont exposés tous les ennemis d’élite que vous avez débloqués. Un peu comme dans La Terre du Milieu : L’ombre du Mordor, lorsque vous perdez une bataille face à l’un d’entre eux, il est promu et gagne en puissance. Au contraire, lorsque vous sortez victorieux, il disparaît de la liste. Il semble y en avoir beaucoup, mais aucune idée si de nouveaux élites apparaissent pour remplacer ceux déjà terrassés.

20200722015316 1
20200722020840 1

Conclusion

Que dire de cette première prise en main de Star Renegades ? Le jeu a des atouts, nul doute là-dessus, que ce soit avec son gameplay intelligent basé sur le contre et l’interruption en plus des faiblesses pour favoriser les critiques, ou encore avec sa direction artistique et sa musique. Maintenant, est-ce que les joueurs voudront y revenir encore et encore comme ils le feraient sur un Faster Than Light ? Difficile à dire après seulement une heure de jeu. En l’état, pourquoi pas, mais il faudra trouver le moyen de donner envie aux joueurs de relancer une partie sans que l’ennui de la répétition ne vienne montrer le bout de son nez. Je ne me fais pas trop de soucis pour la première dizaine d’heures, le jeu devant proposer à sa sortie 13 héros à débloquer et plus de 45 variations grâce aux différentes classes sans parler des élites à éliminer. Toutefois, le succès d’un rogue-lite se joue souvent à peu de chose et parfois même à rien de rationnel, donc même si ce premier contact est encourageant, il est encore trop tôt pour savoir si Star Renegades trouvera ou non son public.

Aperçu réalisé sur PC par Lianai grâce à une version fournie par l'éditeur.

Réactions (1)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Star Renegades ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Intéressant