Test de Monster Truck Championship - Le ballet américain

En août dernier, on proposait un premier aperçu sur Monster Truck Championship, curiosité venue du studio polonais Teyon pour le compte de Nacon. On y découvrait une discipline méconnue en Europe où s'affrontent des bolides surpuissants avec des roues démesurées. Courses, figures et des flammes un peu partout, bienvenue dans l'enfer des arènes américaines où on applaudit des gros camions.

Monstertruckchampionship.jpg

Puissants, mais agiles

20201018135717_1.jpg
Il y a indéniablement quelque chose de saisissant dans la proposition de gameplay de Monster Truck Championship. Passée la curiosité initiale sur une discipline inconnue dans nos contrées, le jeu nous plonge dans un sport automobile un peu improbable où des véhicules à la taille et à la puissance démesurée font preuve d'une agilité redoutable. Peu importe les épreuves proposée au cours des compétitions, tout le gameplay tourne autour de cet équilibre surprenant entre la puissance incarnée par des véhicules capables d'écraser tout ce qui passe sous leurs roues et leur capacité à sortir un salto arrière sans aucun problème. En permettant de manipuler indépendamment les trains de roues avant et arrière du véhicule, le jeu offre une gamme de figures et de déplacements assez large pour donner un sentiment de pleine liberté de mouvement. Et ça marche très bien : si le jeu ne comptabilise que quelques figures reconnues en compétition, on peut faire un peu tout ce que l'on veut en jouant des suspensions, des accélérations et des rebonds généreux. Il y a toutefois un tutoriel très efficace pour apprendre l'ensemble des figures susceptibles de nous rapporter des points lors des compétitions, mais aussi pour se familiariser avec des contrôles qui peuvent surprendre au premier abord, mais qui deviennent vite assez naturels.

20201018170118_1.jpg
En effet, l'intérêt est bien là. Si les compétitions nous font participer à des courses plus classiques et du drag race en un contre un, où la facilité des véhicules à se retourner dans un virage serré nous prend vite en traître, l'essentiel du titre repose sur les épreuves de "freestyle" et de "destruction". Le freestyle est assez transparent : lancés dans une arène où l'on trouve plusieurs rampes, l'objectif est d'enchaîner autant de figures que possible pour réussir des combos et augmenter notre score. Quant à la destruction, c'est la même chose, mais avec une dose d'épaves de voitures et des caravanes à démolir entre deux figures. Cette diversité d'épreuves permet de limiter la monotonie inhérente à la simulation automobile, d'autant plus que le mode carrière de Monster Truck Championship reste tout à fait classique dans la forme. Enchaînement basique d'épreuves, sponsors à choisir selon les objectifs pour gagner de l'argent et finales qui proposent les mêmes courses et épreuves d'arènes en plus longues, il n'y a rien de très intéressant. Alors on est bien contents de pouvoir expérimenter les différents réglages sur un certain nombre d'épreuves qui demandent soit du calme et une bonne maîtrise du transfert de masse (les courses) soit une capacité à saisir le comportement du véhicule (freestyle et destruction) pour enchaîner les combos. La dizaine d'heures exigée pour aller au bout de la carrière reste donc sympathique, même si une lassitude peut arriver sur la fin quand on a déjà vu tous les tracés. 

Un contenu généreux

20201018171109_1.jpg
Néanmoins, la générosité du contenu permet de retarder au maximum l'inévitable lassitude. On pense à la customisation du véhicule qui permet de gagner en puissance et en solidité pour éviter les accidents lors des épreuves, mais aussi à la customisation visuelle pour laisser libre court à nos envies. Si on reste limité par des carrosseries et stickers prédéfinis, il y en a suffisamment pour renouveler régulièrement l'allure de notre "monster truck" et pour s'imprégner un peu plus de l'ambiance "sans limite" de ces compétitions. Côté environnements, on reste sur des arènes qui se ressemblent un peu toutes, même si les escapades en dehors des stades permettent d'apprécier des environnements plus diversifiés. 

20201018165105_1.jpg
On regrette quand même que ces environnements ne soient pas plus travaillés, restant assez loin de ce qu'on pourrait espérer à notre époque. Le jeu fait le strict minimum sur ce plan-là, même si la représentation visuelle des dégâts est plutôt réussie. On aurait aimé cependant plus de soin sur la simulation des dégâts côté conduite, ceux-ci n'ayant que peu d'impact sur les suspensions ou la direction et se limitant le plus souvent à une perte de puissance quand le moteur est touché. On a d'ailleurs parfois été surpris de voir un moteur être très endommagé par un simple coup latéral contre un autre véhicule en course, alors qu'on est souvent ressortis indemnes de chocs violents contre des murs.

Conclusion

La force évidente de Monster Truck Championship réside dans la singularité de sa proposition : la discipline, très américaine, n'existe pratiquement pas dans nos contrées et encore moins en jeux vidéo. Alors on s'est bien amusés à découvrir toutes les subtilités de ce sport auto et la surprenante agilité de ses véhicules. Toutefois, les limites finissent par apparaître, avec une proposition qui relève essentiellement du gimmick et qui peine à se renouveler sur la durée. On aurait aimé un peu plus pour renouveler l'intérêt sur la durée, comme un éventuel éditeur de circuits qui aurait pu stimuler la communauté une fois tous les tracés bien maîtrisés. 

Test réalisé par Hachim0n sur PC à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Monster Truck Championship ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.