Test de Teenage Mutant Ninja Turtles Shredder's Revenge : tortues ninja, tortues ninja ...

Après Streets of Rage 4 et Windjammers 2, Dotemu continu dans le style rétro avec Teenage Mutant Ninja Turtles Shredder's Revenge. Cette fois-ci, c'est Tribute Game qui est au développement, studio connu notamment pour Panzer Paladin ou Steel Assault. C'est un donc un beat them all en pixel art orienté multijoueur qui se présente à nous, avec sa DA so 90's.

Back to 90's

LScreenshotTMNTSR3.png

Cela saute rapidement aux yeux : la direction artistique du titre est très clairement issue du dessin animé des années 90. Évidemment, l'aventure est un best of des grandes figures de l'animé, amis et ennemis, et de lieux emblématiques. Le jeu est aussi blindé de petites références à la série, certaines évidentes, d'autres un peu moins visibles disséminées dans les décors. Le studio a même été jusqu'à faire participer le chanteur du générique du dessin animé pour le reproduire dans le jeu, ainsi que faire doubler ce dernier par certaines des voies originales. Bref, de quoi ravir les fans qui ont passé du temps devant France 3 à l'époque.

Mais au delà de la nostalgie, il y a un fabuleux travail artistique. Le pixel art est soigné et les nombreuses animations mettent le mettent encore plus en valeur. Que ce soient les protagonistes jouables, les ennemis standards à frapper ou encore durant les petites scénettes, ça bouge sacrément bien. Un très bon travail aussi de Tee Lopes sur l'OST, énergique, qui colle parfaitement au jeu.

Cowabunga

LScreenshotTMNTSR2.png

Au niveau gameplay, c'est assez simple, classique du beat them all arcade. Au delà des coups basiques, il y a quelques possibilités d'enchaînements et d'attaques un peu plus évolués, mais rien de bien complexe. On est un peu loin du grand frère Streets of Rage 4. Ce n'est pas vraiment un défaut, le jeu s'oriente clairement vers du fun, de la bagarre décomplexée à plusieurs, propice à de bonnes parties entre potes. C'est d'ailleurs dans ce contexte que le jeu s'exprime pleinement, avec la possibilité de relever ses camarades ou des attaques combinées, même si ces dernières nous ont semblé un peu difficiles à sortir et peu visibles dans l'action. Chaque personnage est très similaire dans son gameplay, avec simplement de légères variations au niveau de la puissance, la vitesse et la portée des attaques.

screenshot6.png

À l'inverse, il y a une grande variété d'ennemis, qui demandent clairement une approche adaptée à chacun. Ainsi, foncer frapper un ennemi au bouclier de face n'est que peu efficace, les ennemis à l’épée parent et contrent, etc. Il y a pas mal d'adversaires avec une assez longue portée ou qui courent beaucoup, demandant des efforts de placement et de timing. De même, la variété des boss est appréciable, chacun demandant lui aussi un peu de technique pour être vaincu, avec des phases de combats faisant alterner le comportement à avoir. Nous avons été un peu sceptiques en revanche sur les ennemis aériens, qui ont posé quelques difficultés dans l’appréciation du placement à avoir et leur hitbox.

Le jeu est jouable en multijoueurs jusqu'à six, en local ou en ligne. À trois joueurs, il ne nous semble pas avoir constaté plus d'ennemis ou qu'ils soient vraiment plus forts, mais c'est à confirmer. En tout cas, c'est resté très agréable à jouer, pas spécialement brouillon durant les combats avec beaucoup d'intervenants, et fluide.

Pizza peu garnie

LScreenshotTMNTSR1.png

Le jeu pèche sur un point : son contenu. Le mode histoire se boucle en environ 2h en difficulté normale, avec 16 niveaux variés (dont quelques-uns en véhicules qui sont plutôt réussis). Il y a quelques succès à déverrouiller durant l'histoire, chaque niveau en ayant trois comme ne pas subir plus de deux coups via le décors ou défaire X ennemis via des attaques aériennes. Il ne semble pas y avoir de chemin alternatif ou de sections secrètes. À côté, il y a un mode arcade qui propose un expérience proche de... l'arcade, avec un nombre de continu limité. C'est donc un peu chiche en contenu. Ce n'est pas vraiment l’apanage du genre que de dégouliner de modes de jeu et de choses à débloquer, mais on aurait apprécié un peu plus de choses à faire. En l'état, ça limite un peu le jeu à être du type pour soirées entre potes, avec des pizzas.

Streets of Rage a bénéficié de plusieurs DLC, on peut espérer la même chose pour ce Tortues Ninjas avec de nouveaux personnages et de nouveaux modes de jeu.

Une belle part

screenshot7.png

Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder's Revenge n'avait pas la prétention de révolutionner le genre ou de proposer une profondeur de jeu comparable à un Streets of Rage 4. C'est vraiment une ode au dessin animé des années 90 et aux beat them all de l'époque. Du fun, de la bagarre décomplexée, une animation soignée, des affrontements assez clairs et lisibles ; c'est déjà beaucoup. On attendra juste un peu de suivi niveau ajout de contenu et de modes, car le jeu pèche à ce niveau. En l'état, pour un peu plus de 20€, et pour peu que l'on soit un tout petit peu fan du genre (et encore), c'est clairement une valeur sûre pour passer quelques bonnes sessions de jeu entre potes.

Test réalisé par Zekkangel sur PC grâce à deux versions presse fournies par l'éditeur.

Réactions (6)

Afficher sur le forum


Plateformes Nintendo Switch, PlayStation 4, PlayStation 5, Windows, Xbox One, Xbox Series X|S
Genres Action, beat them all, arts martiaux, contemporain, humoristique

Sortie 16 juin 2022 (Monde) (PlayStation 5)
16 juin 2022 (Monde) (Xbox Series X|S)
16 juin 2022 (Monde) (Nintendo Switch)
16 juin 2022 (Monde) (PlayStation 4)
16 juin 2022 (Monde) (Xbox One)
16 juin 2022 (Monde) (Windows)

2 joliens y jouent, 2 y ont joué.