Test de Eight Princes, premier DLC de Total War: Three Kingdoms - C'est un peu long, Monsieur

On le sait désormais : la sortie d'un nouveau Total War ne marque que le début d'une longue aventure, ponctuée de nombreux DLC. Premier arrêt aujourd'hui avec Eight Princes, premier DLC de Total War: Three Kingdoms, sorti le 08 août 2019.

1.jpg

Après le chaos, le chaos

La Chine a enfin été réunifiée sous votre règne éclairé ? Parfait. Nous sommes cent ans plus tard et le pays est de nouveau confronté à une guerre civile. Le contexte, vous le connaissez déjà : un empereur faible, un régent tyrannique et plusieurs princes aspirant à un meilleur avenir. Cette nouvelle période a pour conséquences plusieurs nouveautés.

2.jpg

Tout d'abord, le joueur doit choisir l'une des huit nouvelles factions disponibles. Celle que j'ai jouée dans ma campagne, Sima Ying, a comme particularité que tous les membres du gouvernement offrent le bonus habituellement réservé au chef de faction, à son héritier et à son premier ministre. C'est un bonus amusant, que je recommande d'essayer : construire n'importe quel bâtiment en un seul tour et à un prix dérisoire en fin de partie est une expérience agréable. À l'image de Sima Ying, toutes les factions ont leur spécificité, offrant une certaine rejouabilité à ce DLC, ce qui est appréciable.

3.jpg

Ensuite, la deuxième nouveauté apporte un plaisir aussi grand qu'instantané : l'arbre technologique a été entièrement repensé et simplifié. Tout est beaucoup plus clair et il est possible de réellement se spécialiser ; j'ai par exemple fini ma campagne sans effectué la moindre recherche militaire. Ce nouvel arbre technologique prend aussi en compte le taux de recherche, augmenté par un bâtiment spécifique. C'est un changement mineur, certes, mais qui suffit à rendre ce DLC beaucoup plus agréable à jouer que le jeu de base, un retour aux sources extrêmement appréciable pour les fans des Total WAR.

Concluons notre tour d'horizon des nouveautés en évoquant qu'il y a quelques nouvelles unités et, surtout, de nouveaux évènements. Ceux-ci ont pour particularité d'avoir un impact sur l'alignement de chaque faction. Il existe en tout quatre alignements possibles : Richesse, Esprit, Force et Raison. Chaque alignement offre des bonus spécifiques. De même, il est possible de finir le jeu en tant que régent ou en devenant soi-même empereur. Ces deux éléments réunis offrent une expérience assez personnalisée et donc agréable. Cela permet aussi de refaire la campagne en adoptant un style de jeu différent, même si cela signifie potentiellement agir différemment de ses habitudes (qui s'intéresse à la force, sérieusement ?).

4.jpg

More of the same

Un nouveau contexte, de nouvelles factions, de nouvelles mécaniques, un nouvel arbre technologique... En soi, cela semble très prometteur, non ? Néanmoins, je dois avouer que le contenu m'a plutôt déçu. C'est là la conséquence fâcheuse des jeux Warhammer : à côté, les DLC des jeux historiques semblent très paresseux.

Chaque faction de Total War : Warhammer apportait véritablement de grandes nouveautés. Cette fois, en revanche, il y a beau y avoir huit nouvelles factions et plusieurs changements importants, on a l'impression de jouer au même jeu. Les unités sont globalement identiques, ce qui a pour conséquence que les batailles se déroulent de la même façon. La diplomatie et la construction fonctionnent aussi de manière similaire au jeu de base. Les différences entre les factions sont réelles, mais elles semblent anecdotiques en comparaison de ce que proposaient les jeux Warhammer.

5.jpg

Bien sûr, le prix n'est pas du tout le même. Vendu 9€, Eight Princes coûte à peu près la moitié du prix d'un DLC de Total War : Warhammer. Il est donc logique que le contenu soit moins riche et, pour le prix payé, l'offre est intéressante. Néanmoins, on aurait préféré moins de factions, mais davantage de changements les concernant.

De même, la campagne demeure assez longue. Il m'a fallu 22h pour obtenir la victoire courte, en difficulté normale. Or, cette durée de vie a pour conséquence que j'ai vu tous les évènements se répéter plusieurs fois. Je n'ai pas suffisamment avancé dans les campagnes des autres factions pour confirmer cela, mais je dois avouer que la perspective de relancer une partie et d'avoir encore les mêmes évènements ne m'enchante guère. J'aurais préféré une campagne plus courte, offrant donc moins de répétition.

Client suivant

Au final, mon avis concernant ce DLC est qu'il n'est pas mauvais. Pour le prix demandé, il offre un contenu non négligeable, qui ravira ceux cherchant un prétexte pour relancer le jeu. En revanche, il n'est clairement pas pour moi ; j'aurais préféré un contenu plus novateur, quitte à ce qu'il soit plus court ou plus cher. Tout dépend donc de votre profil et de votre relation avec le jeu de base.

6.jpg

Test réalisé par Alandring à partir d'une version PC fournie par l'éditeur.


Que pensez-vous de Total War: Three Kingdoms ?

3 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (5 évaluations | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

1 jolien y joue, 1 y a joué.