Rétrospective 2020 - Neuvième partie - Les jeux japonais

Comme l'an passé, nous vous proposons une rétrospective des jeux qui ont le plus marqué nos rédacteurs.

Rétrospective 2020 - Sommaire

Chaque jour, une nouvelle partie de la rétrospective sera publiée et cet article mis à jour. Pour l'instant, voici ce qui est disponible :

Partie 1

  1. Les MMO les plus marquants par Agahnon
  2. 2020 - l'année des jeux du passé par Oulanbator

Partie 2

  1. Les jeux d'aventures et puzzles-games de 2020 par Grim
  2. Les hack'n'slash qui ont fait l'actualité en 2020 par Peredur

Partie 3

  1. Meilleurs jeux pour PC Linux en 2020 par Tchey

Partie 4

  1. La Switch, console des portages par Aragnis
  2. Les jeux de gestion/stratégie les plus marquants de 2020 par Seiei

Partie 5

  1. Ça a été leurs premières fois par NeoGrifteR
  2. Les jeux indépendants, un univers sur lequel compter par NeoGrifteR

Partie 6

  1. Les jeux marquants de 2020 par Glaystal

Partie 7

  1. Le Xbox Game Pass par Soviet Suprem

Partie 8

  1. Les jeux avec des roues par Hachim0n
  2. Les jeux narratifs par Alandring

Partie 9

  1. Les jeux japonais par Lianai

2020, un bon cru pour le jeu vidéo japonais

Une nouvelle année débute et s’il est vrai que beaucoup souhaitent oublier 2020 pour des raisons évidentes, ce fut malgré tout une assez bonne année pour le jeu vidéo. Que ce soit du côté des gros AAA ou des jeux plus confidentiels, nous avons eu la chance de pouvoir passer de bons moments sur des jeux de qualité, parfois novateurs, parfois old school et ce, que ce soit du côté des jeux occidentaux ou de ceux qui nous intéressent aujourd’hui : des jeux japonais.

Comme partout ailleurs, le Japon a été touché par la pandémie et cela a eu un impact non négligeable sur l’industrie vidéoludique ; entraînant quelques reports et la suppression de tous les événements publics, pourtant si populaires dans ce pays. C’est ainsi que l’on a dû se contenter d’un Tokyo Game Show retransmis sur les plateformes de streaming, tout comme les 25 ans de la licence Tales of que Bandai Namco aurait certainement préféré faire en présence de ses fans et avec de nouvelles images du très attendu Tales of Arise, dont on n’a plus vraiment de nouvelles depuis son annonce lors de l’E3 2019. Son producteur Yusuke Tomizawa (qui succède à Hideo Baba) a bien tenté de rassurer les fans, en promettant des annonces pour 2021, il n’en reste pas moins vrai que ce jeu prévu initialement pour 2020 n’a aujourd’hui aucune fenêtre de sortie prévue.

Alors oui, 2020 fut une année étrange et difficile pour beaucoup, mais ce fut aussi l’année de grands retours et de grandes nouveautés. Ce fut aussi l’année de la Switch, bien moins gênée par la PlayStation 4, et de la nouvelle génération. Sur ce point, si les ventes de la PlayStation 5 avaient plutôt bien débuté au Japon en atteignant des chiffres similaires à ceux de la PlayStation 3 (PS3), la suite s’annonce plus difficile avec une chute drastique des ventes dès la quatrième semaine (17 000 ventes contre 70 000 pour les PS3 à l’époque). Certes, le marché a changé depuis 2006 et les jeux proposés n’étaient peut-être pas les plus adaptés au public japonais, il n’en reste pas moins intéressant de se poser des questions quant à l’attachement des japonais envers la marque PlayStation, surtout après la sortie décalée de la PlayStation 4 en février 2014. Parce que le marché n'est pas si moribond avec des ventes de Nintendo Switch toujours au sommet, même si la période de Noël 2020 est moins bonne que celles des années précédentes, sortie de la nouvelle génération oblige. Vous constaterez que je ne parle pas des Xbox, mais il me semble peu pertinent d’en faire mention tant sa présence est anecdotique et les Series S et X n’y changeront rien avec un départ quasi identique à la One.

Mais passons la partie hardware pour enfin nous pencher sur ce qui nous intéresse vraiment : les jeux japonais qui ont marqué l’année 2020. Je ne vais pas simplement vous parler des nouveautés, mais aussi des jeux qui ont fait l’actualité, donc attachez vos ceintures et prenons nos DeLorean pour un petit voyage à travers 2020 !

(La liste n'est pas dans l’ordre chronologique et ne concerne que les jeux sortis chez nous)

Final Fantasy VII Remake

Sc6vj1

Comment ne pas débuter cette liste par le jeu japonais qui a le plus marqué l’année ? Relecture complète du jeu original sorti 23 ans plus tôt, Final Fantasy VII Remake a eu la lourde tâche de satisfaire les vieux fans de l’époque, mais aussi ceux d’aujourd’hui ainsi que de nouveaux joueurs, qui n’y avait jamais touché. Et autant dire que Square Enix n’a pas choisi le chemin le plus facile. Entre le découpage en plusieurs épisodes, le gameplay plus action - même si plus tactique que Final Fantasy XV - et surtout les modifications sur le scénario et sa mise en scène, le studio a eu le courage de prendre des risques pour proposer une expérience vraiment nouvelle tout en respectant l’héritage de son aîné. Est-ce que cela a payé ? Il semblerait que oui avec une réception globalement très positive, même s’il n’a pas plu à tout le monde, des ventes excellentes et plusieurs nominations pour le Jeu de l’Année à travers le monde.

Et si techniquement on peut lui faire quelques reproches, notamment sur la présence importante de clipping, l’utilisation de textures basse résolution ou les quelques bugs de chargement de textures, il y a un point sur lequel il a fait l’unanimité : la musique. Avec plus de 260 morceaux composés dont 156 retenus pour le jeu (sans compter les 24 pistes version jukebox), c’est la bande originale la plus ambitieuse jamais réalisée pour la série Final Fantasy et ce sont pas moins de neuf compositeurs qui ont travaillé dessus parmi lesquels on retrouve bien entendu Nobuo Uematsu, compositeur original de la licence, mais aussi Mitsuto Suzuki (Saga FFXIII, Mobius FF, Dissidia 012), Masashi Hamauzu (FFX, saga FFXIII, World of FF), Tadayoshi Makino (Monster Hunter World, Dragon’s Dogma), Shotaro Shima (Kingdom Hearts 3), Yoshitaka Suzuki (saga FFXIII, FFXIV, FFXV), Yasunori Nishiki (Gravity Rush 2, Octopath Traveler, Kingdom Hearts 3), Yoshinori Nakamura (Kingdom Hearts 2.8 / 3) et Naoyuki Honzawa (FFXIII-2, Mobius FF). Une œuvre à part entière qui a depuis été maintes fois récompensée.

Final Fantasy VII Remake est un jeu qui aura su marquer les esprits et l’attente sera longue d’ici le prochain épisode. Quid maintenant de la version PC, rapidement passée sous silence, mais aussi PlayStation 5 du jeu afin de s’aligner avec la suite, qui mettra sûrement de côté la PlayStation 4 ?

Animal Crossing: New Horizons

Méli et Mélo pour vous servir.

Avec la sortie de Final Fantasy VII Remake, c’était l'autre jeu japonais immanquable de l’année tant il était partout. Vendu à plus de 26 millions d’exemplaires à la date du 30 septembre 2020, il est deuxième plus gros succès de la Nintendo Switch derrière Mario Kart 8 Deluxe - possiblement dépassé depuis -, le deuxième plus gros succès de l’histoire de Nintendo au Japon derrière Pokémon Bleu et Rouge, mais aussi le jeu Nintendo ayant le plus rapidement atteint la barre des 6 millions d’unités vendues au Japon. Animal Crossing: New Horizons est un jeu parti pour battre des records et s’il a clairement profité des différents confinements appliqués à travers le monde à cause de la pandémie, on ne peut nier ses qualités et le public ne s’y est pas trompé.

Certes, ce n’est pas un épisode révolutionnaire et les quelques nouveautés ne changent pas fondamentalement la recette, mais lorsque la recette est bonne, pourquoi vouloir en créer une nouvelle ? Oui, la licence a toujours deux trains de retard quant au mode multijoueur, que ce soit en local ou en ligne, oui certaines mécaniques mériteraient un gros travail de fond pour entrer dans le XXIème siècle, mais même avec ses défauts, Animal Crossing: New Horizons a su conquérir le cœur de millions de joueurs.

Yakuza: Like a Dragon

yakuza_73.jpg

Le poids sur les épaules de Yakuza: Like a Dragon était bien lourd avant sa sortie. Premier épisode principal ne mettant pas en scène Kazuma Kiryu au profit d’un tout nouveau personnage nommé Ichiban Kasuga, c’était aussi le premier à oser un changement radical de gameplay, délaissant le côté action pour titiller les mécaniques du jeu de rôle japonais (J-RPG). De quoi dérouter les fans de la première heure, mais comme souvent lorsque les risques sont pris avec intelligence, le succès fut au rendez-vous. Les créatifs et développeurs de Ryu Ga Gotoku Studio ont su apporter un vent de fraîcheur tout en conservant le grain de folie à la limite de l’absurde qui fait le succès de la licence. De plus, en changeant de personnage principal, le jeu s’ouvre à un public bien plus vaste, qui ne se sentait pas forcément l’envie de faire six jeux à la suite pour comprendre l’histoire.

Yakuza: Like a Dragon est un jeu généreux, fun, absurde, déroutant et captivant, qui part dans toutes les directions sans jamais se perdre en chemin. Avec ses nouveautés, il est sûrement ce qui pouvait arriver de mieux à la licence et on ne peut qu’espérer que le studio et Sega n’attendront pas six épisodes pour prendre de nouveaux risques.

Demon’s Souls

DemonsSouls_20201112185452_1.png

Un autre remake pour cette liste, mais ici je triche un peu, car s’il est vrai que Demon’s Souls est un jeu japonais à la base, ce remake fut développé par le studio américain Bluepoint Games, à qui l’on doit déjà le très réussi remaster de Shadow of the Colossus. Vous me pardonnerez probablement en apprenant que le studio indépendant a su conserver l’héritage du jeu de From Software, son âme, son caractère tout en lui offrant le plus bel écrin imaginable. Grâce au travail des développeurs, des artistes et de la puissance de la PlayStation 5, Demon’s Souls est très probablement le plus beau jeu de l’année et sans aucun doute le plus beau jeu du lancement de la nouvelle génération de consoles. Par sa beauté aussi bien technique qu’artistique, Demon’s Souls n’a pas laissé indifférent et a su éveiller la curiosité des joueurs n’ayant jamais touché à un jeu From Software auparavant. Car si la communauté des Souls s’est très fortement agrandie avec les années, cela ne change pas le fait que ces jeux restent, à la base, adressés à un public de niche. Donc que le remake du tout premier se retrouve propulsé sous le feu des projecteurs en devenant le fer de lance de la nouvelle génération de consoles, c’est une véritable aubaine pour From Software et ses futurs jeux, même si l’on peut malheureusement douter de ses capacités à proposer un résultat aussi techniquement impressionnant et irréprochable que ce que nous a offert Bluepoint Games avec ce Demon’s Souls.

Et comment parler de ce Demon’s Souls sans mentionner ses musiques ? Les magnifiques thèmes de Shunsuke Kida ont été arrangés et orchestrés par Bill Hemstapat, qui en a profité pour ajouter quelques morceaux supplémentaires, et si certains regretteront l’aspect plus étouffant des sonorités originales (compositions numériques), l’orchestration est de toute beauté et sublime la majestuosité des décors que l’on traverse ou la terreur que l’on ressent face aux boss.

Nul doute que Bluepoint Games est composé de fans du jeu original. Ils n’auraient jamais pu sortir un tel chef d’œuvre dans le cas contraire et les prochains remake prévus en 2021 risquent d’avoir du mal à tenir la comparaison.

13 Sentinels: Aegis Rim

1.jpg

Nouvelle expérience vidéoludique du studio Vanillaware, 13 Sentinels: Aegis Rim a connu un développement long et difficile puisqu’il fut annoncé en 2015 pour une sortie prévue en 2018 sur PlayStation 4 et PlayStation Vita. Mais le jeu étant devenu le plus ambitieux du studio et plus particulièrement de son réalisateur George Kamitani, fondateur du studio, la version Vita a été tout simplement annulée et le jeu repoussé. George Kamitani avoua peu avant la sortie japonaise en 2019, qu'il avait dû reprendre tout le script en 2017 alors que le contenu et les assets réalisés s'empilaient.

Cependant, ce travail titanesque porta ses fruits puisque 13 Sentinel: Aegis Rim est probablement l’un voire le meilleur jeu du studio, celui qui a profité au mieux de tout le savoir-faire accumulé par le studio ces 18 dernières années. Avec ce jeu, Vanillaware a changé sa formule habituelle pour accorder plus de place à la narration à travers tout un panel de personnages différents et attachants, mais tous ancrés dans un univers plus contemporain de science-fiction - là aussi c’est une première pour le studio plus habitué aux univers médiévaux fantastiques. Quant au système de bataille, là aussi le studio a montré tout son talent en proposant des mécaniques de jeu tactique poussées, mais intuitives. Ajoutons à cela une bande son toujours aussi réussie par Hitoshi Sakimoto et une traduction française et vous obtenez un des jeux de l’année.

Une fois encore, le studio japonais nous a offert un jeu fantastique, différent et toujours aussi visuellement impressionnant par sa direction artistique. Après Odin Sphere, Muramasa ou encore Dragon’s Crown, 13 Sentinels: Aegis Rim entre dans le panthéon des grands jeux japonais.

Resident Evil 3

aQsmMbDw.jpeg.jpg

Après le succès du remake de Resident Evil 2, Capcom ne pouvait s’arrêter là et c’est à l’occasion du dernier State of Play de Sony fin 2019 que le remake de Resident Evil 3 fut annoncé, 20 ans après sa sortie initiale sur la première PlayStation. Profitant des dernières technologies du moteur graphique développé en interne (le RE Engine), le jeu fait lui aussi peau neuve et peut même se vanter de faire un poil mieux que son grand frère. Quant à l’histoire, on retrouve la populaire membre des S.T.A.R.S. Jill Valentine à nouveau confrontée aux agissements de l’Umbrella Corporation, qui va jusqu’à lâcher son plus terrifiant atout pour l’arrêter : le Némésis.

Magnifique, effrayant, percutant, ce remake fait honneur à l’œuvre d’origine et s’il est vrai que ça reste un jeu assez court, il n’en reste pas moins intense surtout avec le Némésis toujours présent quand il s’agit de faire grimper votre rythme cardiaque. Toutefois, malgré ses qualités, il s’est bien moins que le précédent opus en atteignant difficilement les 3 millions d’exemplaires à travers le monde quand Resident Evil 2 avait atteint ce score en seulement trois jours pour ensuite s’envoler et dépasser les 7 millions. Espérons que le remake de Resident Evil 4, s’il sort un jour, sera à la hauteur des attentes tant ce jeu est apprécié des fans de la saga.

Astro's Playroom

AstrosPlayroomheader.jpg

Jeu de lancement préinstallé sur les PlayStation 5, Astro's Playroom est un cas particulier dans le monde du jeu vidéo, puisqu’au-delà de l’aspect ludique, il est aussi une démo technique des capacités de la PlayStation 5 ainsi que de la nouvelle manette DualSense. Développé par le studio SIE Japan Studio et plus précisément par la Team ASOBI à qui l’on doit le précédent Astro Bot Rescue Mission – lui-même jeu démo des capacité du PlayStation VR -, Astro's Playroom profite de ce jeu familial pour faire parcourir aux joueurs l’histoire de PlayStation à travers des tableaux d’énigmes simples mettant en avant le retour haptique ou encore les gâchettes adaptatives de la manette, ainsi que le chargement rapide et les nouvelles technologies sonores intégrées à la console.

Véritable bouffée d’air frais, ce jeu prouve à lui seul de l’intérêt de cette DualSense que l’on pourrait penser gadget au départ. Le studio aurait pu se limiter à une simple démo de quelques minutes, mais il a pris le temps d’offrir une véritable expérience ludique amusante et colorée à faire seul ou en famille. Si vous avez des enfants, si vous voulez savoir ce que vaut la DualSense ou si vous avez envie d’un peu de légèreté, n’hésitez pas et jouez à Astro's Playroom.

Et tous les autres…

Mon article est déjà très long et je sens déjà que j’ai perdu la moitié d’entre vous, donc laissez-moi résumer le reste de l’année, qui n’a pas manqué de bons jeux !

Tout d’abord, les portages et autres remasters avec Xenoblade Chronicles Definitive Edition sur Nintendo Switch. Nouvelle mouture du jeu éponyme sorti sur Nintendo Wii 10 ans plus tôt, la version Switch s’offre joli lifting et se permet de rapidement dépasser le million d’exemplaires vendus. Après la version Switch sortie en 2019, Dragon Quest XI S s’est aussi vu porté sur PlayStation 4, PC, mais surtout sur Xbox One, qui n’avait pas eu droit à la version de base et qui obtient même un petit passage sur le Game Pass. 2020 fut aussi l’année du retour d’un jeu auquel personne ne s’attendait : Final Fantasy Crystal Chronicles. Sortie sur PlayStation 4 et Switch, la Remastered Edition ne gagne rien d’autre qu’un petit coup de jeune et un accès simplifié au multijoueur, mais ce fut tout de même une belle surprise pour les fans de l’époque, aussi peu nombreux soient-ils. Capcom aussi s’est fait plaisir avec la version Special Edition de Devil May Cry 5. Profitant des dernières technologies dont le ray tracing, le jeu se lance sur la nouvelle génération de consoles (PlayStation 5 et Xbox Series) pour refaire parler de lui. Pour finir, on ne peut parler des portages de l’année 2020 sans mentionner l’arrivée très tardive du jeu en ligne Phantasy Star Online 2. Sorti uniquement au Japon sur PC en 2012 puis sur PlayStation 4 et Vita, ainsi que sur Switch, le jeu arrive enfin chez nous via la plateforme Steam pour le PC et sur Xbox One.

2020052920020400-8625352D7931559E8BE3042D46DE9738.jpg
A croire qu'on a gardé les cochons avec tout le monde
Races

Chez Nintendo ça n‘a pas chômé non plus, car au-delà d’Animal Crossing et du remaster de Xenoblade Chronicles, la société de Kyoto nous a une nouvelle fois offert son lot de nouveautés et de portages. L’autre grosse nouveauté de l’année fut Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau. Reprenant le principe du premier épisode sorti sur Wii U, cet opus se consacre à l’histoire précédent celle de Zelda Breath of the Wild et plus précisément à la guerre qui opposa le Royaume d’Hyrule aux forces de Ganon. Entaché par quelques soucis de performances, le jeu n’en reste pas moins globalement apprécié par les joueurs en attendant la suite de Breath of the Wild. En nouveauté, on peut aussi ajouter Paper Mario: The Origami King, dernier épisode de la branche jeu de rôle de Mario, qui n’a pas fait beaucoup parler de lui alors qu’il a de beaux atouts pour plaire à toute la famille. Ajoutons à cela la compilation Super Mario 3D All-Stars contenant le légendaire Super Mario 64, le décrié (à tort) Super Mario Sunshine et le très populaire Super Mario Galaxy. De quoi vous occuper des dizaines d’heures sur des épisodes marquants de la licence. Bien entendu, Super Smash Bros.. Ultimate a aussi fait parler de lui avec les DLC Min Min de Arms et Steve / Alex de Minecraft sans oublier celui qui a fait vibrer internet le soir des Game Awards : Sephiroth de Final Fantasy VII. Enfin, difficile de parler de l’actualité 2020 de Nintendo sans mentionner Super Mario Bros. 35, le fameux battle royal sauce Mario où les joueurs s'arrachent les cheveux sur de vieux niveaux de Super Mario Bros. en reprenant certaines mécaniques déjà utilisées dans Tetris 99. Ce n’était peut-être pas la meilleure année de Nintendo, mais la compagnie a su s'en tirer avec les honneurs.

HyruleWarriorsAgeOfCalamity scrn Action 002
Toads 01
Super Mario Bros. 35

L’éditeur Atlus a aussi fait parler de lui en 2020 avec la licence Persona et ses autres jeux. En effet, cette année 2020 fut la plus chargée pour la licence Persona entre la sortie de Persona 5 Royal, version ultime du jeu sorti en 2017 et ayant rencontré un grand succès en Occident, mais aussi le premier portage PC de son histoire avec l’arrivée de Persona 4 Golden sur Steam. De plus, c’est aussi en 2020 que l’éditeur a annoncé la sortie en février 2021 de Persona 5 Strikers, le musou like de la licence. Mais l’éditeur ne s’est pas limité à nourrir les fans de Persona et entre 13 Sentinels: Aegis Rim, les portages de Tokyo Mirage Sessions #FE et de Catherine: Full Body sur Switch, l’éditeur japonais a su tirer son épingle du jeu avec d’excellents titres.

Cool girls don't look at explosions
2.jpg
5.jpg

D’autres jeux ont fait l’actualité de 2020 et parmi eux, on retrouve Nioh 2, qui n’a malheureusement pas su convaincre les joueurs consoles et qui tente de conquérir les joueurs PC en 2021 ou encore le retour de la licence Captain Tsubasa (Olive et Tom pour les plus vieux d’entre vous) avec Captain Tsubasa: Rise of New Champions. Le jeu narratif fut aussi à l’honneur avec l’excellent Death Come True, qui a su remettre au goût du jour le jeu FMV (Full Motion Video). Ne pas oublier Kingdom Hearts: Melody of Memory, l’épisode jeu de rythme de la série de Square Enix. Et du côté des jeux de combat ? Pas grand-chose malheureusement. On peut signaler la sortie du très sympathique Granblue Fantasy Versus ainsi que celle de la version Champion Edition de Street Fighter V.

Nioh2_20200320132522.jpg
CAPTAINTSUBASA_RISEOFNEWCHAMPIONS_20200828182406.png
2.png

Retour au présent

L’actualité 2020 fut chargée pour le jeu vidéo japonais malgré les complications engendrées par la pandémie. Des jeux ont été repoussés, d’autres terminés dans la souffrance et d’autres encore probablement mis de côté jusqu’à nouvel ordre. Malgré tout, nous avons quand même eu la chance de pouvoir passer d'excellents moments sur des titres de qualité.

Mais maintenant que cette année est terminée, que pouvons attendre de 2021 ? Si elle n’aura pas droit à son Final Fantasy VII Remake 2, on peut tout de même se réjouir avec l’idée de pouvoir enfin mettre nos mains sur :

  • Atelier Ryza 2: Lost Legends & the Secret Fairy
  • Bravely Default 2
  • Disgaea 6: Defiance of Destiny
  • Earth Defense Force 6
  • Ghostwire: Tokyo
  • Gran Turismo 7
  • Guilty Gear Strive
  • Harvest Moon: One World
  • Inazuma Eleven: Great Road of Heroes
  • Monster Hunter Rise
  • Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin
  • NEO: The World Ends with You
  • No More Heroes III
  • Persona 5 Strikers
  • Puyo Puyo Tetris 2
  • Resident Evil Village
  • Rune Factory 5
  • SaGa Frontier Remastered
  • Scarlet Nexus
  • Shin Megami Tensei III: Nocturne HD Remaster
  • Shin Megami Tensei V
  • Story of Seasons: Pioneers of Olive Town
  • Super Mario 3D World + Bowser's Fury
  • Tales of Arise
  • The King of fighters XV
  • The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV
  • The Silver Case
  • The Yakuza Remastered Collection
  • Ys IX: Monstrum Nox
  • Et plein d’autres…

Même si tous ces jeux ne sortiront pas en 2021, nul doute que vous devriez pouvoir trouver votre bonheur pour occuper vos soirées sur les douze prochains mois.

Réactions (45)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de JOL d'or ?

8 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (8 évaluations | 0 critique)
6,0 / 10 - Assez bien