Rétrospective 2020 - Deuxième partie

Comme l'an passé, nous vous proposons une rétrospective des jeux qui ont le plus marqué nos rédacteurs.

Rétrospective 2020 - Sommaire

Chaque jour, une nouvelle partie de la rétrospective sera publiée et cet article mis à jour. Pour l'instant, voici ce qui est disponible :

Partie 1

  1. Les MMO les plus marquants par Agahnon
  2. 2020 - l'année des jeux du passé par Oulanbator

Partie 2

  1. Les jeux d'aventures et puzzles-games de 2020 par Grim
  2. Les hack'n'slash qui ont fait l'actualité en 2020 par Peredur

Partie 3

  1. Meilleurs jeux pour PC Linux en 2020 par Tchey

Partie 4

  1. La Switch, console des portages par Aragnis
  2. Les jeux de gestion/stratégie les plus marquants de 2020 par Seiei

Partie 5

  1. Ça a été leurs premières fois par NeoGrifteR
  2. Les jeux indépendants, un univers sur lequel compter par NeoGrifteR

Partie 6

  1. Les jeux marquants de 2020 par Glaystal

Partie 7

  1. Le Xbox Game Pass par Soviet Suprem

Partie 8

  1. Les jeux avec des roues par Hachim0n
  2. Les jeux narratifs par Alandring

Partie 9

  1. Les jeux japonais par Lianai

Les jeux d'aventures et puzzles-games de 2020 par Grim

Si nous n'avons pas eu cette année de véritables hits dans le genre du jeux d'aventure ou du puzzle-games, 2020 n'a pas été une année dépourvue de titres notables. Que vous soyez fans de point&click, de jeux d'aventure moins classiques ou de véritables puzzles-games, il y en a eu pour tous les goûts cette année.

C'est ainsi que l'année a débuté avec le puzzle-game le plus sympa et original auquel j'ai joué cette année : The Pedestrian. En entraînant le joueur dans le monde des panneaux de signalisation en compagnie d'un petit bonhomme souhaitant juste rentrer chez lui, le jeu de Skookum Arts combine avec succès originalité et réussite visuelle au sein d'un jeu plaisant à parcourir. Je citerais également Relicta qui a tenté de marcher sur les traces de Portal, Qube et The Talos Principle dans la catégorie des puzzles-games à la première personne. Un jeu qui mérite le coup d'oeil pour les fans du genre.

20200125210602_1.jpg
20200731233706_1.jpg



Les point&clicks n'ont pas été en reste avec des propositions qui nous ont fait voyager. Dans une Afrique du Sud post-apo d'abord grâce à BEAUTIFUL DESOLATION. Le nouveau jeu de The Brotherhood reprend ce qui avait fait le renom de Stasis : des graphismes soignés et une ambiance réussie. Mais aussi une certaine rigidité dans le gameplay. Cette année a également vu le retour d'une licence qu'on pensait disparue avec Beyond a Steel Sky, suite tardive d'un classique des années 90, toujours menée par Charles Cecil et Dave Gibbons. Le résultat a été plutôt correct malgré des soucis de contrôles hérités d'un portage depuis l'Apple Arcade.

20200225002843_1.jpg
Robert au rapport



Je conclus ce petit tour d'horizon des jeux d'aventure de 2020 avec trois coups de cœur personnels qui sont un peu passé sous les radars. Röki tout d'abord, qui nous plonge dans le folklore nordique où nous devons aider la jeune Tove à sauver son frère. Un titre fort joli et très plaisant à parcourir malgré quelques longueurs dans sa dernière partie. Je retiendrai également The Flower Collectors, un jeu dont les graphismes ont fait fuir un bon nombre de joueurs. Le principe, fortement inspiré du classique d'Hitchcock Fenêtre sur Cour, est pourtant intéressant : un ancien flic immobilisé par une jambe cassée est témoin d'un crime par la fenêtre de son appartement, qu'il cherche à résoudre. Je terminerai enfin avec The Last Show of Mr. Chardish qui sous ses airs de walking-simulator classique cache quelques moments particulièrement réussis sur le plan de l'émotion.

20200718035417_1.jpg
20200423155924_1.jpg
Un théâtre dans les bois

Les hack'n'slash qui ont fait l'actualité en 2020 par Peredur

En 2020, beaucoup de monde s'est retrouvé avec un peu de temps à tuer chez soi. Et quoi de plus efficace pour combler son temps que le passer à tuer des hordes de monstres avec différentes compétences afin de se renforcer pour pouvoir tuer des hordes de monstres au sein d'un hack n slash ?

Pour le plus grand plaisir des amateurs du genre, cette année n'a pas été en reste de ce côté là, entre les anciens titres qui ont reçus de nouvelles mises à jour et les nouveaux qui sont sortis d'accès anticipé (ou non).

Parmi les anciens :

- Si Path of Exile ne nous a finalement pas gratifié de la bêta de son 2, on a cependant eu le droit cette année aux Ligues Delirium (mars), Harvest (juin) et Heist (septembre). Si elles n'ont à chaque fois manqué de raviver l'intérêt des joueurs, elles ne sont pas arrivées sans leur lot de troubles et mécontentement, faisant penser à de plus en plus de joueurs que Path of Exile a trop grossi et que Path of Exile 2 ne pourra arriver trop tôt afin de délester un peu tout ça grâce à quelques mécaniques simplifiées.

- Plus modeste, avec seulement 4 personnes sur les 13 composants le studio qui travaillent sur le jeu, Grim Dawn nous a malgré tout offert trois mises à jour (gratuites) qui savent nous surprendre par leur taille et leur contenu, avec notamment de nouvelles zones à explorer. Ces ajouts ne sont pas suffisants pour renouveler réellement l'expérience mais ils contribuent à la perfectionner et à raviver l'intérêt pour le titre en attendant des nouvelles de leurs prochains projets.

- Plus discret, Hero Siege continue d'évoluer petit à petit au fil des ans au point d'être un autre titre que celui lancé en 2014. Cette année, l'évolution la plus notable est sans aucun doute l'apparition d'un second arbre de compétences pour chaque classe du jeu, diversifiant fortement les gameplays de chaque classe.

- Alors que tout le monde attend depuis des années un remaster au point de gober n'importe quelle rumeur allant dans ce sens, c'est cependant le Diablo 2 original qui est a été cette année sous le feu des projecteurs via un mod, Project Diablo 2, qui propose de redécouvrir le titre enrichi d'améliorations de qualité de vie, d'une activité end-game et surtout d'un équilibrage revu afin de permettre à plus de pouvoirs (dont certains inédits) de briller, le tout sans chercher à proposer une nouvelle expérience comme peuvent le proposer les autres mods d'une telle envergure.

Parmi les nouveaux :

- Bien entendu, le titre qui a le plus fait parler de lui cette année a été Wolcen à cause de sa sortie d'accès anticipé qui s'est passée dans la douleur du fait des serveurs qui n'ont pas tenu la charge suite à l'afflux massif de joueurs, mais également le constat que la majorité du jeu (qui n'avait pas été incluse dans l'accès anticipé afin de garder la surprise pour le titre final) n'était pas au niveau de qualité attendu. Il a fallu des mois et la sortie de la 1.1 pour avoir un titre avec une base plus saine. Et si le jeu n'est pas encore là où on l'attend, il parvient malgré tout à préserver la flamme de l'espoir pour celui-ci (à condition qu'il y parvienne avant que la future concurrence ne soit arrivée à maturité).

- Bien que plus vite oublié, Torchlight III a également pas mal marqué l'année, en commençant par l'annonce de la refonte de Torchlight Frontiers, le projet de MMO F2P, en Torchlight III, pour une expérience plus proche des attentes des joueurs. Au cours des alpha et bêta fermées, puis de l'accès anticipé qui a suivi, les développeurs ont apportés de nombreux changements au titre en réponse aux demandes des joueurs. Entre le lancement en accès anticipé assez chaotique et une sortie complète qui a eu lieu trop tôt, les joueurs ont rapidement tiré un trait sur le jeu. Cependant, le titre continue d'évoluer, toujours à l'écoute des joueurs, laissant l'espoir d'arriver à un état suffisamment correct dans le futur. Cependant, il ne relèvera probablement jamais réellement la tête tant qu'il ne permettra pas les mods, condition sine qua none pour de nombreux joueurs qui considèrent cette fonctionnalité comme un pilier de la série.

- Le dernier titre sorti d'accès anticipé cette année, Chronicon, est le moins connu des trois et pourtant celui qui présente le plus de qualité. Développé par une seule personne, il ne brille pas par ses graphismes et la prise en main n'est pas forcément la plus évidente. Néanmoins, il compense largement ces défauts par ses différentes mécaniques de jeu et ses possibilités de personnalisation.

Parmi les non arrivés :

- À côté de Path of Exile 2, le titre le plus attendu qu'on n'a pas vu cette année est Diablo 4. Dévoilé au travers des conférences et d'une démo lors de la BlizzCon 2019, il était annoncé comme pas prévu pour avoir une sortie prochaine. Si on pouvait s'attendre à ce qu'il se fasse discret au point de se faire oublier, son développement s'est fait avec plus de transparence qu'attendue de la  part de Blizzard, probablement afin de rassurer les joueurs échaudés par Diablo 3. C'est ainsi qu'une fois par trimestre, on a pu découvrir le temps d'un article sur quoi travaillaient les équipes du jeu, leurs pistes de réflexions sur le game design. Si cela ne permet pas encore de se faire une idée de comment sera le jeu, ça permet de constater qu'ils semblent éviter certains écueils de Diablo 3 et, si toutes les idées présentées ne semblent pas encore mâtures, ils paraissent à l'écoute des réactions des joueurs à ces articles afin de corriger le tir tant qu'il est encore temps.

- Le jeu pas sorti qui a fait le plus parlé de lui cette année est probablement Last Epoch. Profitant d'être accessible en accès anticipé, il était souvent conseillé tout au long de l'année lorsque quelqu'un cherchait un HnS à découvrir. Bien qu'initialement prévu pour cette année, sa sortie a finalement été repoussée à l'année prochaine, alors que de nombreux éléments doivent encore être intégrés au titre. Le jeu est prometteur et a su énormément évoluer depuis sa campagne Kickstarter, mais le multijoueur n'est pas encore présent. Une fois celui-ci en place, on pourra découvrir le plein potentiel du titre, mais il y a également un risque qu'il ne tourne pas suffisamment bien, celui-ci étant toujours un défi technique.

- Finalement, dans les jeux pas sortis, on gardera un oeil sur The Slormancer, réalisation de deux Français qui devait sortir en accès anticipé cette année, mais qui a malheureusement été repoussé à l'année prochaine. On a cependant pu découvrir le titre via une démo, mise à disposition pour la première fois lors du Steam Game Festival qui s'est déroulé en juin et nous a permis d'achever de nous convaincre qu'il s'agissait d'un titre à suivre.

2020 a ainsi été une année riche pour les HnS. 2021 ne devrait cependant pas être en reste avec l'arrivée, a minima en bêta, de Path of Exile 2, le lancement de Last Epoch, l'accès anticipé de The Slormancer et pas de ralentissement à prévoir sur le suivi des titres déjà sorti. De plus, Lost Ark fera peut être enfin son arrivée ?

En parallèle, on notera que la quasi-intégralité des HnS qui font l'actualité ont été ou seront en accès anticipé (les exceptions étant Hero Siege, Diablo 2 et, probablement, Diablo 4). Cela s'explique par la complexité que doivent avoir les HnS aujourd'hui malgré la simplicité apparente du gameplay. En effet, les attendus "minimum" n'ont cessé d'augmenter au fur et à mesure de la sortie de nouveaux titres. En résulte un besoin de test des mécaniques et surtout de l'équilibre des nombreuses combinaisons possibles qui nécessitent des moyens qui ne sont pas à la portée de la plupart des studios se lançant dans l'aventure. Pour achever de s'en convaincre, il suffit d'observer l'exemple qu'on a eu cette année de Wolcen dont les mécaniques ont été testées majoritairement en interne, malgré un accès anticipé et dont la fragilité a été identifiée peu de temps après leur passage entre les mains des joueurs.

Réactions (45)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de JOL d'or ?

8 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (8 évaluations | 0 critique)
6,0 / 10 - Assez bien